Publicité

Publicité

Fairy Tail 45

Fairy Tail – Tome 45

Fairy Tail – Tome 45 Éditeur : Pika Édition
Titre original : FAIRY TAIL
Dessin : Hiro MASHIMA
Scénario : Hiro MASHIMA
Traduction : Vincent ZOUZOULKOVSKY
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 01/07/2015

Face a été détruit mais le combat continue de faire rage entre les membres de Fairy Tail et ceux de Tartaros. L’équipe de la Porte des Neuf Démons est de la partie, chacun de nos héros doit faire de son mieux pour se débarrasser de ces redoutables adversaires. Mais quand le combat semble tourner à l’avantage de Fairy Tail, un nouveau membre de Tartaros entre dans la danse et change la donne ! Quand il n’y a plus qu’une Fée en état de se battre, a-t-elle la moindre chance face à des démons ?

Alors qu’Hiro MASHIMA se sert souvent de Lucy comme d’un faire-valoir, il utilise ce tome pour un peu redorer son blason et proposer au lecteur un combat peut-être plus intéressant que d’habitude.

Un ennemi redoutable fait son apparition : le roi des enfers lui-même. Le chef de Tartaros va lancer un maléfice si puissant qu’il va transformer l’endroit où se trouvent nos héros en prison. Seule Lucy est dehors et va devoir se battre contre les démons qui donnaient déjà du mal à ses amis…

Bon, déjà, autant vous le dire, la jeune fille ne finira pas le combat habillée. Un peu comme à son habitude, MASHIMA continue à déshabiller ses « belles plantes » sans scrupules. Entre Erza et Lucy, je ne sais pas qui y a eu droit le plus mais on peut ajouter un point de plus pour la maîtresse des clés.

C’est d’ailleurs plutôt d’invocation dont il est question puisque Lucy va se la péter en balançant des sorts bien puissants mais aussi en invoquant le roi des esprits (qui est juste overcheated). Evidemment, qui dit puissance phénoménale dit compensation.

L’auteur va donc en profiter pour nous faire un peu passage « triste » comme il les aime avec une séparation pour le moins étonnante. La façon dont c’est amené est pas mal, la raison aussi. Du coup, ça passe peut-être un peu mieux que d’habitude (en 45 tomes, ce n’est pas la première fois qu’il le fait).

Alors qu’Hiro MASHIMA se sert souvent de Lucy comme d’un faire-valoir, il utilise ce tome pour un peu redorer son blason et proposer au lecteur un combat peut-être plus intéressant que d’habitude. Un ennemi redoutable fait son apparition : le roi des enfers lui-même. Le chef de Tartaros va lancer un maléfice si puissant qu’il va transformer l’endroit où se trouvent nos héros en prison. Seule Lucy est dehors et va devoir se battre contre les démons qui donnaient déjà du mal à ses amis… Bon, déjà, autant vous le dire, la jeune fille ne finira pas le combat habillée.…

Des démons à ne pas manger en steak

Graphisme - 73%
Histoire - 33%
Mise en scène - 63%
Originalité - 15%
Edition - 68%
Dans son genre - 57%

52%

Urano...

Fairy Tail est un titre qui utilise sans cesse les mêmes ingrédients : un peu d’ecchi, des larmes, de la camaraderie, des combats épiques et des doubles pages assez folles. Dire que MASHIMA le fait mal serait de la mauvaise foi. Par contre, dire qu’il fait quelque chose d’original serait de la bêtise pure. C’est classique mais efficace, aucun doute là-dessus.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner