Publicité

Publicité

Fairy Tail – Tome 44

Fairy Tail – Tome 44 Éditeur : Pika Édition
Titre original : FAIRY TAIL
Dessin : Hiro MASHIMA
Scénario : Hiro MASHIMA
Traduction : Vincent ZOUZOULKOVSKY
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 200
Date de parution : 06/05/2015

Face est une bombe à impulsion dont l’explosion fera disparaître la magie de tout le continent… Les scellés qui l’enfermaient ont tous été levés ! Seule Fairy Tail peut encore tout arrêter ! Natsu, Erza, Mirajane et Lisana parviennent à se libérer et contre-attaquent, alors que le reste de la guilde passe à l’assaut de la base de Tartaros ! C’est à ce moment-là que Zeleph, le plus puissant des mages noirs, apparaît devant Natsu ! Tartaros n’est autre que sa bibliothèque… L’endroit où vivent les démons de ses livres. Quelle sera l’issue du combat à mort opposant Fairy Tail à Tartaros ?!

Le quarante-quatrième opus des aventures de Natsu et sa clique voit le combat contre Tartaros continuer dans une battle royale gigantesque. Il y a cependant deux événements qui valent le coup d’être remontés.

Tout d’abord, Natsu rencontre à nouveau Zeleph. Le magicien est toujours aussi mystérieux et ne va lâcher qu’une poignée de mots qui n’aideront pas vraiment à comprendre ses motivations ni même sa place dans l’histoire. Depuis le début de la série, MASHIMA semble le garder comme « solution de secours » pour un arc qui n’arrive toujours pas. Pour quelques volumes, je dirais « pourquoi pas » mais après 44 tomes, ça commence à devenir assez lassant…

Le deuxième événement marquant, c’est l’éveil de Wendy. La jeune fille commence à comprendre comment utiliser son pouvoir de chasseur de dragon pendant le combat. Elle qui semblait faible et presque « victime » attitrée de MASHIMA prend conscience de sa puissance et ne fait qu’une bouchée de son ennemi. Du début à la fin, le combat est bien mené, plein de rebondissements, probablement l’un des meilleurs depuis quelques volumes.

Pour le reste, on a le droit a un peu de baston par-ci par-là avec pas mal d’Erza qui, comme à son habitude, ne reste pas habillée très longtemps. Cette mauvaise manie qu’a l’auteur de la dénuder laisse maintenant indifférent. La jeune femme est toujours très forte, ce qui fait que ses combats sont facilement prévisibles, un peu dommage…

Fairy Tail, c’est une recette qui ne change pas. Il y a beaucoup d’action, un peu (trop souvent) d’ecchi, des pouvoirs à ne plus savoir qu’en faire et une histoire qui tient sur un timbre poste. Que vous aimiez ou non, force est de constater que ça marche. La preuve, la série a dépassé les 50 volumes au Japon !

« J’te pète un dragon moi gamin ! »

Graphisme - 70%
Histoire - 35%
Mise en scène - 59%
Originalité - 21%
Edition - 68%
Dans son genre - 53%

51%

Vent

MASHIMA et son trait dynamique ne viennent pas révolutionner le genre mais ça reste efficace. Il y a tous les ingrédients du shônen et les amateurs du genre y trouveront facilement leur compte.




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner