Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Dragon Ball Z Les films – Tome 12 : Fusions

Publicité

Dragon Ball Z Les films – Tome 12 : Fusions

Dragon Ball Z Les films – Tome 12 : Fusions Éditeur : Glénat
Titre original : Fukkatsu no Fyûjon !! Gokû to Bejîta
Dessin : Akira TORIYAMA
Scénario : Akira TORIYAMA
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 7.6 €
Nombre de pages : 144
Date de parution : 05/08/2015

Goku s’élève contre Janemba, un terrible monstre qui sème le chaos à la fois sur Terre et dans le monde des morts ! Le combat est rude, mais il va recevoir un soutien inattendu en la personne de Végéta, ressuscité pour l’occasion ! Pour vaincre Janemba, ils vont devoir fusionner en un guerrier ultime : Gogéta !

Si vous avez grandi dans les années 90, vous n’êtes pas sans savoir qu’un film Dragon Ball Z était déjà sorti au cinéma. Comprenant deux mini-films, c’était un véritable tour de force à l’époque. Aujourd’hui, c’est le premier qui nous intéresse et il parle de fusion !

Si je vous dit que le méchant c’est Janemba et que Gogeta apparaît, est-ce que j’ai vraiment besoin de résumer l’histoire ? Oui ? Bon… Ok… A cause d’une erreur humaine, la purification des âmes ne se fait plus et un monstre contenant toute la négativité des précédentes est créé et s’amuse à foutre le boxon ! Dans son jeu, il en vient même à bloquer l’Enfer, ce qui pose des problèmes au niveau de la gestion des morts…

Il y a du bon dans ce douzième anime comics qui semble avoir été fait un peu plus sérieusement que les autres, en particulier au niveau du découpage. Les combats sont un peu plus dynamiques, mieux rythmés, plus intéressants à lire tout simplement. Bon le problème, c’est que ça se lit tellement vite qu’on finit par être déçu…

On note quand même que les lourdeurs du film ont été conservées et pas mal de scènes sur Terre ou les amis et la famille de Goku s’occupent des « revenants » auraient pu être laissées de côté. Du moins, l’action aurait pu paraître un peu moins hachée.

Je l’aime pas je l’aime Je l’aime pas !

Graphisme - 55%
Histoire - 70%
Mise en scène - 70%
Originalité - 23%
Edition - 32%
Dans son genre - 34%

47%

FIFRELIN

Au final, on se trouve probablement en présence de l’un des meilleurs anime comics de la licence au niveau du contenu. En ce qui concerne la forme, ça reste toujours très limité même si quand le film est bon, on a tendance à être un peu plus « laxiste ». En tout cas, après celui là, il n’y en aura plus que 3 !




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner