Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Dimension W 9

Dimension W – Tome 9

Dimension W – Tome 9 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Dimension W
Dessin : Yuji IWAHARA
Scénario : Yuji IWAHARA
Traduction : Jean-Benoît SILVESTRE
Prix : 7.9 €
Nombre de pages : 196
Date de parution : 17/03/2016
Kyoma et ses compagnons, piégés par K.K., doivent affronter Yuri et un des anciens de Grendel, dont le cerveau est contrôlé par l’ennemi. Un instant troublé par les déclarations de son adversaire, le récupérateur reprend ses esprits en voyant K.K. aux prises avec un Roowaïh mutilé… C’est alors que le jeune garçon se tranche lui-même la tête pour mettre fin au combat !

Cette fois, c’en est trop : le loup de Grendel voit rouge et met le traitre au tapis d’un seul coup de poing ! Mais pendant ce temps, la situation sur l’île évolue… Les survivants sauront-ils résoudre le mystère de Genesis, le coin ultime ?

Chronique du tome précédent de Dimension W : Tome 8

Kyoma affronte K.K. et souhaite venger la mort de Roowaïh en le tuant alors qu’il avait promis à sa chère et tendre Myabi qu’il ne tuerait jamais personne. Hors de lui et même après avoir découvert que le corps du prince n’était pas humain, il s’apprête à commettre l’irréparable mais c’était sans compter sur son tas de circuits favori (quoiqu’il en dise), Mira qui va le raisonner.

Ce tome nous montre bien à quel point le loup de Grendel à évolué malgré son caractère têtu et son refus d’accepter qu’un robot puisse réagir comme un être humain. En effet, après avoir appris que Roowaïh possédait plusieurs corps robotisés, Kyoma a, de lui même, cherché à le défendre et l’a traité comme son égal.

Sa relation avec Mira est toujours de l’ordre du « je t’aime moi non plus » du fait de sa ressemblance avec son ex-compagne malheureusement décédée dans un accident lié de très près aux coils, ce qui explique par ailleurs son aversion maladive envers ces derniers et Mira qui en fait les frais.
Cependant, depuis sa rencontre avec elle, il s’est adoucit et est devenu plus sociable, notamment grâce à leurs mésaventures actuelles sur l’île de Pâques.

Un peu plus de paroles et moins d’action dans ce volume qui n’en reste pas moins passionnant. L’auteur nous dévoile enfin les tenants et aboutissant de ce qui se cache derrière le mystère de l’île de Pâque et son lien avec Genesis.
Le rythme est maîtrisé et l’histoire bien développée, cohérente sans perdre le lecteur alors qu’une bonne partie est consacrée à des explications scientifiques qui auraient tout pour endormir le premier venu mais pas ici.
Dans le cas présent, l’enchaînement des cases se fait bien et les scènes attirent facilement l’œil du lecteur. À noter qu’en ce qui concerne les explications données, elles sont plus ou moins crédibles (même si, bien entendu, cela reste de la fiction) et ce ne sont pas des théories farfelues balancées au lecteur gratuitement.

Pas de voiture et presque pas de machines dans ce neuvième volume alors que ce sont pourtant les péchés mignons d’IWAHARA. Bon, il s’est fait un peu plaisir sur un petit affrontement avec des mechas quand même. Pourtant, même sans ça, il dessine avec la même application.  Son coup de crayon est précis, très agréable et différent du style manga classique.

On retrouve une excellente édition du volume, comme les précédentes, avec une couverture au texte qui brille dans le noir, un effet toujours aussi sympathique à observer.
Il faudra aussi compter sur de jolies pages couleurs au début et pas seulement l’illustration d’ouverture du tome (qui a du punch soit dit en passant) mais aussi la première planche qui donne un rendu presque comics, proche de la BD. Pour le reste les noirs sont bien marqués et les pages épaisses bien que peut-être un peu rigides.

Chronique du tome précédent de Dimension W : Tome 8 Kyoma affronte K.K. et souhaite venger la mort de Roowaïh en le tuant alors qu'il avait promis à sa chère et tendre Myabi qu'il ne tuerait jamais personne. Hors de lui et même après avoir découvert que le corps du prince n'était pas humain, il s'apprête à commettre l'irréparable mais c'était sans compter sur son tas de circuits favori (quoiqu'il en dise), Mira qui va le raisonner. Ce tome nous montre bien à quel point le loup de Grendel à évolué malgré son caractère têtu et son refus d'accepter qu'un robot…

Le loup de Grendel

Graphisme - 83%
Histoire - 70%
Mise en scène - 75%
Originalité - 65%
Edition - 83%
Dans son genre - 77%

76%

Genesis

L'arc arrive à son paroxysme et touche à sa fin par la même occasion. Kyoma et Mira se retrouvent face à un savant fou sans aucune éthique ni scrupule, prêt à sacrifier des vies humaines en s'en servant d'eux comme cobayes pour ses expériences. Ce tome nous révèle également le passé de Loser, qui n'a pas un si mauvais fond que ça. En tout cas, on tient un volume bourré d'informations à la fin duquel on se demandera encore si le loup de Grendel parviendra un jour à se libérer de ses démons.




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner