Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Diamond is Unbreakable – Tome 3

Publicité

DiamondIsUnbreakable3

Diamond is Unbreakable – Tome 3

Diamond is Unbreakable – Tome 3 Éditeur : Tonkam
Titre original : Diamond is CRASH
Dessin : Hirohiko ARAKI
Scénario : Hirohiko ARAKI
Traduction : Satoko FUJIMOTO
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 224
Date de parution : 21/10/2015

A peine remis de ses émotions après avoir reçu « La Flèche » de plein fouet, le petit Koichi écrase malencontreusement un chaton abandonné dans un sac, au beau milieu de la route ! Quand un homme, témoin de la scène, lui révèle qu’il en était le propriétaire et lui réclame un dédommagement, Koichi se retrouve dans une histoire bien compliquée, d’autant que cet homme est un manieur de stand dont le pouvoir se nourrit de la culpabilité de ses victimes.

La « star » de ce troisième tome de Diamond is Unbreakable est sans aucun doute Koichi. Après ses déboires dans le volume précédent, le jeune garçon va avoir droit au spotlight grâce à la naissance de son stand Echoes qui possède un pouvoir diablement bien pensé. ARAKI montre, comme d’habitude, qu’il maîtrise parfaitement son histoire et ses personnages. Que ce soit la « rencontre » fortuite avec  Kobayashi ou l’utilisateurs des stands, le lecteur n’a pas de quoi s’ennuyer et ce, malgré la faible avancée de l’histoire.

Commençons par parler un peu du stand de Koichi, Echoes. Ce dernier permet d’imprégner l’adversaire d’un son en particulier. Même si en France, on peut imaginer un nombre fini de sons, il n’y a pas ce problème en japonais. En effet, la langue japonaise dispose d’une palette de bruit autrement plus conséquente que la nôtre.  Ces sons sont exprimés via les onomatopées qui n’ont, pour des raisons évidentes (ça reviendrait à casser le travail graphique de l’auteur), pas été traduites dans le cas présent mais simplement expliquées. Il y a même une onomatopée pour le silence, c’est dire…

Obsession, folie, colère… La palette de sentiment qui peuvent être véhiculés par le pouvoir d’Esches est infini, en faisant clairement l’un des stands les plus puissants de la série (pour peu qu’il soit bien utilisé). En tout cas, le premier combat contre Kobayashi propose une très belle démonstration d’intelligence mais aussi le côté pratique de ce nouveau pouvoir qui devrait rejoindre l’équipe de Josuke.

Kobayashi n’est pas en reste niveau pouvoir puisque son stand, Lock, lui permet d’utiliser la culpabilité des gens pouvoir obtenir ce qu’il veut. Utilisé sur une personne unique, ça peut paraître assez limité mais utilisé sur les proches où l’entourage d’une personne assez faible, ça peut faire mal… C’est d’ailleurs comme ça que l’arnaquer va réussir à piéger Koichi. En se rendant chez lui et en prenant sa mère en otage, il va rendre la tâche du jeune garçon beaucoup plus compliquée…

Vous l’aurez compris en lisant la chronique mais même si la trame principale n’avance que très peu dans ce troisième volume de Diamond is Unbreakable, l’auteur compense par une mise en scène exceptionnelle et des affrontements de plus en plus intelligents. Petit bémol quand niveau au niveau de l’édition de Tonkam qui (malheureusement) ne reste pas imperméable aux coquilles…

La "star" de ce troisième tome de Diamond is Unbreakable est sans aucun doute Koichi. Après ses déboires dans le volume précédent, le jeune garçon va avoir droit au spotlight grâce à la naissance de son stand Echoes qui possède un pouvoir diablement bien pensé. ARAKI montre, comme d'habitude, qu'il maîtrise parfaitement son histoire et ses personnages. Que ce soit la "rencontre" fortuite avec  Kobayashi ou l'utilisateurs des stands, le lecteur n'a pas de quoi s'ennuyer et ce, malgré la faible avancée de l'histoire. Commençons par parler un peu du stand de Koichi, Echoes. Ce dernier permet d'imprégner l'adversaire d'un son en particulier. Même si en France, on peut…

Pour sonne le glas

Graphisme - 72%
Histoire - 60%
Mise en scène - 75%
Originalité - 85%
Edition - 56%
Dans son genre - 81%

72%

Hérisson

Ce troisième tome de Diamond is Unbreakable met l'accent sur un pouvoir particulièrement intéressant et qui ne fait pas du tout appel à la force physique. Pour gagner un combat dans Jojo, il faut savoir utiliser sa tête et ce n'est pas au petit Koichi que ça va déplaire.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner