Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Chroniques Simulpub / Sun-Ken Rock – Chapitre 167 & 168

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

Sun-Ken Rock – Chapitre 167 & 168

Sun-Ken Rock – Chapitre 167 & 168 Éditeur : Doki-Doki
Titre original : Sun-Ken Rock
Dessin : BOICHI
Scénario : BOICHI
Nombre de pages : 54
Date de parution : 11/01/2016

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue !

L’attaque du Hakuryû-kai touche à sa fin. Après avoir éliminé les lieutenants du groupe yakuza, Yumin et Ken font finalement face à Fujimi Rain et Yoshizawa Ryu, le père de Yumin. Cette confrontation mortelle arrive à sa conclusion et le face à face tant attendu entre Ken et Ryu peut commencer.

Chroniques des chapitres précédents de Sun-Ken Rock : 163, 164165, 166.

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue. Vous êtes prévenus ! Vous pouvez lire tout Sun-Ken Rock numériquement en anglais sur Crunchyroll ou éviter cette chronique pour ne pas être spoilé. Vous êtes prévenus !

Lors de ma précédente chronique, j’avais reproché à Crunchyroll leur retard sur la publication japonaise mais il semble que les dieux du simulpub m’ont entendu car nous avons eu droit à 2 chapitres d’un coup. Nous revoilà donc à jour avec le Japon.

Nous plongeons enfin dans le dénouement final de cet arc opposant les yakuza du Hakuryû-kai à la team Sun-Ken Rock. Eh oui, ce dernier arc arrivant à sa conclusion, la fin de Sun-Ken Rock n’en est que plus imminente. De part mes estimations il ne devrait rester que 2 ou 3 chapitres mais nous reparlerons de ceux-ci un peu plus bas.

J’avais tout d’abord commencé à écrire une critique longue et descriptive de ces 2 chapitres mais au final, j’ai préféré garder le spoil au strict minimum. En fait, je me refuse à vous priver de la vague d’émotions qu’ils m’ont apportés. Vous n’êtes simplement pas prêt !

Nous avons droit à la plus importante concentration d’événements de toute la saga. Le découpage et l’action m’ayant déjà émerveillés, je fus pris de court lors du retournement de situation final. Rien qu’à y repenser, j’en ai encore des frissons. BOICHI a décidément le chic pour surprendre et même si certains diront que cette apothéose ne fut pas suffisamment amenée, je trouve, au contraire que ce manga assume sa position de seinen en laissant la reflexion au lecteur. Même si certaines choses sont sujettes à débat, elles restent cohérentes dans le monde de ce manga. Nous avons ainsi évité l’écueil d’une fin plate pour ce chef d’oeuvre d’action !

Pourtant, ce n’est pas tout, là où BOICHI réussit un nouveau coup de maître, c’est en raccordant la fin de Sun-Ken Rock à celle de Wallman (déjà disponible en France chez Kazé Manga). C’est deux manga peuvent se lire indépendamment mais l’un améliore l’autre en y ajoutant des enjeux et des points de vues détachés, et ce réciproquement. Jusqu’alors, seul Wallman faisait référence à son grand frère mais avec la fin de celui-ci approchant, leurs histoires se recoupent pour ne faire plus qu’une.

La pièce principale étant terminée, nous assistons à ce qui peux s’apparenter à une ébauche de nouvel arc, ou de suite dans ce cas là. Je pense qu’il ne s’agit en fait que d’une fin ouverte… pour l’instant. Nous avons donc le loisir de nous interroger sur les évènements futurs tout en retrouvant les différents personnages majeurs de la saga. Que sont-ils devenus ? Sont-ils ne serait-ce que vivant ?

Comme dit plus haut, nous ne connaissons pas le nombre de chapitres restants mais nous en auront 2 ou 3 de plus compte tenu des évènements et du nombre de page de ce volume 25 (170 chapitres pour un chiffre rond ?). BOICHI a encore de quoi nous surprendre !

Côté art, le mangaka se surpasse une fois de plus avec des planches d’un niveau encore jamais présenté. On sent qu’il se donne à fond pour la fin de son chef d’oeuvre qui fêtera ses 10 ans cet avril ! C’est dynamique, c’est beau, c’est intense et touchant avec bien sur les plastiques de rêves dont BOICHI à le secret. On en oublierait presque qu’on fait face à des images statiques.

Petite aparté pour rappeler les 2 dates importantes de 2016, hors sorties de volumes de Sun-Ken Rock bien sûr : avril pour les 10 ans de sa première parution en magazine, le premier volume datant du 27 septembre 2006, mais avant ça nous avons l’anniversaire de BOICHI lui-même ce 29 janvier !

Le volume 23 Sun-Ken Rock volume 23 vient de sortir en France chez Doki-Doki. Ayant déjà saigné la version anglaise, j’ai plus que jamais envie de le relire en français. N’hésitez pas à aller tester la version numérique sur Crunchyroll si vous vous débrouillez en anglais ou alors attendez la mi-2016 pour la version française des volumes 24 et 25 chez Doki-Doki.

Ces chapitres ont été publié dans le Young King #2 et #3 de 2016.




A propos de Weaper

Weaper
Grand évangélisateur de Boichi

Laisser un commentaire

banner