Publicité

Publicité

Sun-Ken Rock chapitre 165

Sun-Ken Rock – Chapitre 166

Sun-Ken Rock – Chapitre 166 Éditeur : Doki-Doki
Titre original : Sun-Ken Rock
Dessin : BOICHI
Scénario : BOICHI
Nombre de pages : 24
Date de parution : 18/12/2015

L’attaque du Hakuryû-kai touche à sa fin. Après avoir éliminé les lieutenants du groupe yakuza, Yumin et Ken font finalement face à Fujimi Rain et Yoshizawa Ryu, le père de Yumin. Cette confrontation mortelle arrive à sa conclusion et le face à face tant attendu entre Ken et Ryu peut commencer.

Au cas où vous les auriez loupées, les chroniques des chapitres précédents sont disponibles ici.

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue. Vous êtes donc invités à ne la lire qu’après avoir lu le chapitre en question.

Cette chronique a pour sujet le 166ème chapitre de Sun-Ken Rock. Il s’agit là d’un bond en avant de 2 volumes par rapport à la publication française. Vous pouvez lire tout Sun-Ken Rock numériquement en anglais sur Crunchyroll ou éviter cette chronique pour ne pas être spoilé. Vous êtes prévenus !

Après une longue et éprouvante attente, ce chapitre 166 de Sun-Ken Rock est enfin disponible sur Crunchyroll en « simulpub ». Ce dernier terme est, cette fois, entre guillemets car le chapitre présente plus de 2 semaines de retard, le suivant étant même déjà sortit au Japon (et reste pour l’instant indisponible en anglais bien sûr…). Ce manque de ponctualité commence à devenir récurrent et gâche un peu le bon départ du service de l’éditeur…

Ici pas de combat, physique tout du moins. On assiste à un échange verbal intense entre les 2 boss : Ken et Ryu. Ce dernier se voit toujours incapable de comprendre les motivations de Ken et je ne peux pas le lui vouloir car moi-même, je trouvais cette mentalité chevaleresque trop extrême. Pourtant, Ken m’a convaincu et je trouve maintenant du sens à ses actes. Il en est de même pour Ryu qui change radicalement de ton pour s’adresser à notre héros, passant de « Kitano » à « Boss Ken ». Respect !

Quid de Yumin ? Ses motivations restent pour le moins… floues. Est-ce pour ses propres convictions ou bien simplement par amour pour Ken, le supportant dans la quête ? Jusqu’au point du participe ? La réponse viendra… dans le prochain chapitre.

Le trait de BOICHI et sa manière de représenter les évènements jouent un rôle majeur dans ce qui transparait de ce chapitre. Il est allé jusqu’à utiliser la récente photo de cet enfant syrien, mort échoué sur une plage alors qu’il fuyait son pays, pour appuyer ses propos. Il y a tellement d’atrocités dans ce monde qu’il est impossible d’aider l’ensemble de ceux qui en ont besoin alors pourquoi ne pas commencer par ceux à votre portée ? Ken est conscient de ses propres limites et les moyens employés par le mangaka pour montrer la profondeur de ses convictions sont très beaux.

Sun-Ken Rock est l’un de ces manga qui donnent l’illusion de prendre place dans le monde réel alors qu’il est toujours dans les extrêmes. C’est grâce à tous ces petits éléments du quotidien que BOICHI place dans son manga qui le rendent aussi génial !

Malgré tout ça, ce chapitre nous réserve encore des émotions. Vous ne pensiez quand même pas que Ryu Yoshizawa, le Boss du plus grand groupe de yakuza au monde, se laisserait faire aussi facilement ?!!

Comme toujours, j’ai hâte de lire la suite mais aussi de le relire en français. N’hésitez pas à aller tester la version numérique sur Crunchyroll si vous vous débrouillez en anglais ou alors attendez la mi-2016 pour la version française chez Doki-Doki.

Ce chapitre a été publiée dans le Young King #24 de 2015

A propos de Weaper

Weaper
Grand évangélisateur de Boichi

Laisser un commentaire

banner