Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / The Legend of Zelda : Majora’s Mask / A Link to the Past – Perfect Edition

The Legend of Zelda M'sM - ALttP (Perfect Edition)

The Legend of Zelda : Majora’s Mask / A Link to the Past – Perfect Edition

The Legend of Zelda : Majora’s Mask / A Link to the Past – Perfect Edition Éditeur : Soleil Manga
Titre original : Zelda No Densetsu Majora No Kamen/Kamigami No Triforce
Dessin : Akira HIMEKAWA
Scénario : Akira HIMEKAWA
Traduction : Florent GORGES
Prix : 19.99 €
Nombre de pages : 402
Date de parution : 24/05/2017

Dans Majora’s Mask, Link part à la recherche de Navy, sa fée dont il a été séparé lors de son dernier combat contre Ganondorf. Il croise alors le chemin d’un curieux personnage masqué nommé Skull kid…
Dans A Link to the Past, Link est appelé à l’aide dans son sommeil par Zelda, la princesse du royaume d’Hyrule. Elle a été faire prisonnière par Aghnim, au service du tyrannique Ganondorf…

Soleil poursuit sur sa lancée en nous proposant de nouveau une Perfect Edition réunissant deux titres de la saga The Legend of Zelda. Après Ocarina of Time et le dyptique des Oracles, nous voilà face à une édition réunissant deux titres assez différents : Majora’s Mask (suite de Ocarina of Time et dont l’intrigue se passe avant les événements de Twilight Princess) et A Link to The Past (abrégé ALttP, premier récit dont l’intrigue se passe dans la branche chronologique où le Héros du Temps est battu par Ganon, juste avant celui des Oracles).

De prime abord, le choix de réunir deux titres qui ne se suivent pas, et qui ne sont pas dans la même ligne chronologique, peut sembler étrange. Cependant, en se penchant un peu sur les autres titres à paraître, on comprend mieux.
En effet, Soleil devrait sortir également une Perfect Edition de Four Swords Adventures (qui comporte deux volumes), et il ne leur resterait que Phantom Hourglass et The Minish Cap (1 volume chacun).

Seulement, un problème se pose : Minish Cap a son récit inscrit dans le début de la chronologie (juste après Skyward Sword, et avant Ocarina of Time) tandis que Phantom Hourglass se passe dans la branche où Hyrule a été englouti, et est la suite de The Wind Waker (lui-même se passant après Four Swords Adventures).
Du coup, il était logique de réunir Majora’s Mask et ALttP dans le même volume, vu qu’ils suivent ou précèdent les deux autres Perfect Edition sorties.

The Legend of Zelda M'sM - ALttP (Perfect Edition) (Planche 1)
TM & ©2009 Nintendo. All rigths Reserved. ZELDA NO DENSETSU MAJORA NO KAMEN/KAMIGAMI NO TRI-­‐FORCE (KANZENBAN) ©Akira HIMEKAWA / Shogakukan

Ce qui précède peut sembler inutile, mais cela me permet non seulement de rappeler la chronologie des épisodes de la saga, mais aussi d’amorcer la critique concernant l’édition. Je vais essentiellement répéter ce que j’avais déjà dit : on a vraiment affaire à une édition parfaite. Le papier est d’excellente qualité, le doré sur les triforces donne un cachet précieux au volume, la présence d’une petite carte collector est très appréciable, mais même sans elle, le rapport qualité-prix était largement atteint.

En revanche, j’ai décelé trois petits bémols.
Les deux premiers se situent dans la partie A Link to the Past : on y retrouve une faute de frappe (« sauvagment » au lieu de « sauvagement »), et surtout une certaine maladresse dans les temps utilisés, puisqu’on retrouve le passé simple (temps qu’on n’emploie pas pour un discours oralisé normalement) alors qu’on attendrait plutôt l’imparfait ou le passé composé.
Ensuite, on peut regretter qu’ici, seule une moitié du chapitre 1 de Majora’s Mask soit en couleur, et non pas le chapitre entier comme dans les précédentes Perfect Edition. Néanmoins, ce sont bien les seules lacunes éditoriales.

Concernant le graphisme, encore une fois, rien de nouveau si on a lu les autres volumes du duo HIMEKAWA. Les personnages sont très expressifs, les décors sont très beaux et on note un certain nombre de détails qui accentuent la qualité des titres.

The Legend of Zelda M'sM - ALttP (Perfect Edition) (Planche 2)
TM & ©2009 Nintendo. All rigths Reserved. ZELDA NO DENSETSU MAJORA NO KAMEN/KAMIGAMI NO TRI-­‐FORCE (KANZENBAN) ©Akira HIMEKAWA / Shogakukan

C’est davantage au niveau du scénario que les critiques seront loin d’être unanimes.
Est-il mauvais ? Clairement, non.
Retrouve-t-on le récit des jeux ?
Je me dois d’être franc, et de répondre la même chose. Soyons clair : vous ne pourrez pas prétendre connaître Majora’s Mask en lisant ce manga, ce que reconnaît le duo qui explique en fin de récit que leur version manga du jeu de Nintendo 64 est sortie en même temps que le jeu lui-même.
De ce fait, les auteurs définissent leur manga comme une fiction indépendante et non comme une adaptation se voulant fidèle au jeu.

« Que vaut alors cette fiction ? », me direz-vous… Elle est assez moyenne au final, car on ne retrouve justement pas assez l’esthétique du jeu. L’histoire y est beaucoup moins sombre que dans la cartouche, on ressent beaucoup moins la tension due à la chute de la Lune, et on peut trouver dommage que Link n’emploie pas son Ocarina pour faire des retours dans le temps comme dans le jeu.

Bien sûr, on sait pourquoi cela diffère autant, mais c’est tout de même trop gentillet, trop simple. Les personnages sont soit trop méchants (comme le Vendeur, sorte de Satan tentateur amenant Skull Kid vers le fruit défendu), soit trop gentils.
De plus, le chapitre bonus est, certes, sympathique, mais on peut déceler des incohérences avec ce qui était raconté précédemment. On sent bien la bonne volonté du duo, mais la magie a du mal à opérer.

The Legend of Zelda M'sM - ALttP (Perfect Edition) (Planche 3)
TM & ©2009 Nintendo. All rigths Reserved. ZELDA NO DENSETSU MAJORA NO KAMEN/KAMIGAMI NO TRI-­‐FORCE (KANZENBAN) ©Akira HIMEKAWA / Shogakukan

En revanche, cela se retrouve beaucoup moins dans le récit de A Link to the Past, sans doute parce que le jeu était sorti depuis un certain temps. D’ailleurs, certains aspects sont beaucoup plus intéressants ici que dans le jeu. Je prendrai l’exemple d’Agahnim, le méchant de l’histoire : les auteurs lui ont créé un passé peu (voire pas) développé dans le jeu, ce qui permet de lui donner plus de consistance et des intentions plus intéressantes que le sempiternel « Je suis le méchant, et je veux tuer la gentille ! »

On sent que le duo était plus à l’aise ici qu’à Termina, et qu’ils ont pu développer plus facilement leur récit en réutilisant des éléments déjà employés, telle la sorte de Triforce héroïque que composent Link et ses deux compagnons, et qui répond à ce qu’avait déclaré Eiji AONUMA (producteur de la saga) en octobre 2004 : « Link est tout sauf un surhomme capable de tous les exploits ».

C’est à la fin du volume qu’on retrouve cette phrase, au cours de l’interview croisée entre AONUMA et HIMEKAWA concernant leur manière de créer leurs œuvres. D’ailleurs, n’en déplaise à certains, le producteur d’Ocarina of Time a validé l’adaptation du titre, et a même avoué que Lolo, le garçon-oiseau qu’on retrouvait dans le manga et que le duo avait inventé, a été l’inspirateur du peuple Piaf introduit lors du jeu The Wind Waker, preuve que le duo a une certaine légitimité auprès des créateurs de la saga.

The Legend of Zelda M'sM - ALttP (Perfect Edition) (Planche 4)
TM & ©2009 Nintendo. All rigths Reserved. ZELDA NO DENSETSU MAJORA NO KAMEN/KAMIGAMI NO TRI-­‐FORCE (KANZENBAN) ©Akira HIMEKAWA / Shogakukan

Je terminerai cette chronique sur le travail excellent de Florent GORGES à la traduction et dans l’adaptation, car il a su rendre au mieux l’ambiance magique des titres de Nintendo.
On reconnaît bien là son affection pour la licence, et si vous en doutiez, je vous invite à vous pencher sur le magazine hors-série des Cahiers de Playhistoire, chez Omake Books, que Florent GORGES a supervisé, et dans lequel il a rédigé de nombreux articles très intéressants et éclairant sur la saga qui fête ses 30 ans en Europe !

Link contre les ténèbres

Graphisme - 82%
Histoire - 59%
Mise en scène - 69%
Originalité - 66%
Edition - 89%
Dans son genre - 77%

74%

Dimensions

Malgré une baisse au niveau du scénario, les titres du duo HIMEKAWA demeurent toujours aussi distrayants et respectueux des jeux de Nintendo. Soleil continue à nous offrir un ouvrage d'excellente qualité, et nous fait espérer d'avoir la suite de ces Perfect Edition prochainement !




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres

Professeur otak’ qui adore fouiller en profondeur l’essence des mangas, afin d’en dégager le bon et le moins bon.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]