Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Chroniques Artbooks / Ars Magna – L’art de Yukito Kishiro

Publicité

Ars Magna - L'art de Yukito Kishiro

Ars Magna – L’art de Yukito Kishiro

Ars Magna – L’art de Yukito Kishiro Éditeur : Glénat
Titre original : Kishiro Yukito ARS MAGNA Debyû Kara jû Yume Kasei Senki Made
Dessin : Yukito KISHIRO
Scénario : Yukito KISHIRO
Traduction : David DELEULE
Prix : 23.45 €
Nombre de pages : 128
Date de parution : 16/11/2016

Les splendides illustrations de Gally en encre de Chine, les premiers essais de colorisation en numérique sur Power Mac 9500, puis les toutes dernières réalisations sur sa nouvelle série… Découvrez le parcours graphique de Yukito Kishiro de ses débuts à Gunnm Mars Chronicle.

Yukito KISHIRO est de retour en force chez Glénat : après la parution des premiers tomes de Gunnm (en édition originale) et de Gunnm Mars Chronicle, voici qu’arrive l’artbook du maître dans nos vertes contrées : Ars Magna – L’art de Yukito Kishiro.

Ce livre d’illustrations au format 210 x 297 mm est composé de 128 pages, majoritairement en couleur, revenant sur la carrière du mangaka via sa saga majeure, Gunnm (que ce soit la série principale, Gunnm Last Order, ou quelques visuels de Gunnm Mars Chronicle), mais aussi Aqua Knight ou les quelques travaux que l’auteur a pu faire à côté.
Certaines illustrations, particulièrement celles ayant servi pour les couvertures, sont proposées en pleine page ou même en double page, rendant hommage au talent de l’artiste. On a même droit à des illustrations très rares réalisées et ombrées à l’encre de Chine.
Les illustrations proposées, outre celles utilisées pour les jaquettes, sont issues du Business Jump pour les dessins de Gunnm ou de l’Ultra Jump pour ceux de Gunnm Last Order, avant que KISHIRO ne quitte Shueisha pour Kôdansha et le magazine Evening d’où sont issus les visuels de Mars Chronicle.

KISHIRO n’est pas très prolixe et ne nous gratifie que de quelques anecdotes créatives notamment sur ses déboires informatiques et ses débuts dans la 3D.

L’édition proposée par Glénat est plutôt décevante. Comparée à la version nippone, le livre est très (trop ?) nettement plus souple en version française avec des pages vraiment fines.
Quand ont voit Le Grand Livre de Dragon Ball à la couverture cartonnée et contenant 75% de pages en plus pour 3€ moins cher, on se dit qu’il y a comme un hic… Malgré tout, il est bon de rappeler qu’au Japon, Ars Magna est vendu plus 3.100 yens, ce qui est un prix assez élevé pour le nombre de pages proposées.

Si les dessins de Yukito KISHIRO sont incontestablement superbes, on se rend compte avec cet ouvrage qu’il n’a réalisé que bien peu d’illustrations en 25 ans, nous proposant une copie très “light”.
Le livre se montre quelque peu chiche en quantité de visuels et en informations. On en vient à se demander si le mangaka n’a pas fait le strict minimum, ce qui se révèle dommage tant Gunnm est un titre majeur du manga de science-fiction. De même, si Gunnm Last Order et Mars Chronicle sont des œuvres plus récentes, les illustrations, comme les mangas d’ailleurs, sont moins fortes que celles du titre original, beaucoup plus “numériques” et beaucoup moins percutantes.
On peut donc se demander à qui se destine cet Ars Magna… Objectivement, il est difficile de ne pas le conseiller qu’aux fans absolus de Gunnm et de Yukito KISHIRO tant l’artbook est limité à tout point de vue. C’est un livre correct, sans plus, presque une petite déception, tant question contenu qu’au niveau technique.




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner