Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Choubi-Choubi, mon chat tout petit – Tome 1

Publicité

Choubi-Choubi, mon chat tout petit – Tome 1

Choubi-Choubi, mon chat tout petit – Tome 1 Éditeur : Soleil Manga
Titre original : Fuku-fuku Funyân - Koneko Danyan
Dessin : Kanata KONAMI
Scénario : Kanata KONAMI
Prix : 7.99 €
Nombre de pages : 160
Date de parution : 12/11/2015

Avant de devenir un bon gros chat ronronnant, Choubi-Choubi était un chaton plein de vie, tout excité par ce qui l’entoure. Ce sont ces premiers moments, l’âge tendre d’une boule de poils, que Konami Kanata, l’auteure de Chi, propose de nous raconter à travers ce manga tendre et rigolo. Rien de mieux pour un chaton au caractère bien trempé que de faire tourner en bourrique une bonne vieille grand-mère !

Le manga de chat c’est un peu la parution facile, qui assure quasiment un succès à son éditeur. Soleil l’a déjà testé avec son Plum qui cartonne, suivant le sillage du blockbuster Chi, une vie de chat.
Et justement, Soleil Manga a réussi à mettre la main sur un autre “cat manga” de Kanata KONAMI, l’auteur de ChiChoubi-Choubi.

Choubi-Choubi, mon chat tout petit est en fait la préquelle, en deux tomes, d’un précédent manga de la mangakaFuku-Fuku Funyân (et sa suite Fuku-Fuku Funyân New).
Dans ces aventures, l’auteur nous narre l’arrivée de Choubi-Choubi chaton dans la maison de sa maîtresse, son acclimatation à son nouvel environnement et à cette femme qu’elle ne connait pas.

L’éditeur commence la parution de la « saga » Fuku-Fuku par le dernier titre en date, plus accessible graphiquement car produit en 2014 et 2015, alors que les deux autres séries datent de la fin des années 90 et de 2005. Soleil va, d’ailleurs, éditer Fuku-Fuku Funyân New sous le titre Choubi-Choubi, mon chat pour la vie (sept volumes actuellement au Japon) à la suite de mon chat tout petit, faisant l’impasse sur les 12 tomes de la première série.

Comme Chi, Choubi-Choubi est une suite de petits chapitres indépendants narrant les aventures de la petite chatte découvrant le monde, ses trésors et ses désagréments. De la pure tranche de vie féline.

Graphiquement, c’est du Kanata KONAMI pur jus, c’est mignon mais ça reste très basique à tout point de vue : personnages, animaux, décors. Le plus important étant les tronches et positions de Choubi-Choubi, l’auteur démontre une nouvelle fois sa *science* de la représentation féline. La bouille du chaton est à croquer, et les expressions représentent bien le caractère et les émotions de cette héroïne qui ne sait que miauler.

Contrairement au titre phare de l’auteur, Choubi-Choubi est édité en noir et blanc, avec une impression de qualité, le livre est au format ‘seinen’ habituel de l’éditeur, avec une couverture effet “peau d’orange” assez épaisse.

Finalement, la question que l’on se pose c’est : comment Glénat a pu laisser ce titre lui échapper ? Chi assure des ventes équivalentes à Tokyo Ghoul, pourquoi se passer d’un succès tout fait ?
Soleil communique à outrance sur la parenté du titre, allant jusqu’à incruster le bandeau promotionnel faisant le lien sur les visuels de couverture afin d’être sur que personne ne loupera l’information.

Choubi-Choubi c’est typiquement le genre de titre qui démontre en quoi le chat est supérieur à toute autre espèce sur Terre : tantôt aventurier, explorateur, tantôt imbécile, maladroit, mais toujours adorable et drôle.
Amoureuse des chats, l’auteur en dessine depuis près de 30 ans pour le plaisir d’un lectorat déjà conquis qui devrait être, de nouveau, au rendez-vous de cette chat-ga.

Le manga de chat c'est un peu la parution facile, qui assure quasiment un succès à son éditeur. Soleil l'a déjà testé avec son Plum qui cartonne, suivant le sillage du blockbuster Chi, une vie de chat. Et justement, Soleil Manga a réussi à mettre la main sur un autre “cat manga” de Kanata KONAMI, l'auteur de Chi : Choubi-Choubi. Choubi-Choubi, mon chat tout petit est en fait la préquelle, en deux tomes, d'un précédent manga de la mangaka : Fuku-Fuku Funyân (et sa suite Fuku-Fuku Funyân New). Dans ces aventures, l'auteur nous narre l'arrivée de Choubi-Choubi chaton dans la maison de sa maîtresse, son…

Moi vouloir être chat...

Graphisme - 45%
Histoire - 52%
Mise en scène - 58%
Originalité - 59%
Edition - 75%
Dans son genre - 71%

60%

Matou !

Choubi-Choubi est conforme à ce que l'on peut attendre d'un tel titre : sympathique et drôle. Un manga qui fera passer un moment très agréable aux plus jeunes comme aux plus vieux, à tous ceux qui aiment, ne serait-ce qu'un peu, les félins domestiques. Une bonne pioche de Soleil qui pourrait devenir la nouvelle locomotive de son catalogue.

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner