Publicité

Publicité

Chihayafuru – Tome 12

Chihayafuru – Tome 12 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Chihayafuru
Dessin : Yuki SUETSUGU
Scénario : Yuki SUETSUGU
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 7.5 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 03/06/2015

Les lycées Mizusawa et Hokuô se sont qualifiés pour le tournoi national. Les voici donc au sanctuaire Ômi, prêts à décrocher le titre de champion du Japon. Mais les adversaires qu’ils affronteront sont particulièrement doués et appliquent des stratégies inhabituelles. Chihaya et son équipe vont devoir faire preuve d’une confiance en soi inébranlable pour surmonter tous les obstacles qui vont se présenter ! Le combat ne fait que commencer ! Arriveront-ils à franchir cette haute muraille qui les sépare de la victoire ?!

Après leur difficile rappel à la réalité l’année précédente, Chihaya et ses amis tentent une fois de plus de marquer le monde du Karuta de leur empreinte. On l’attendait depuis plusieurs tomes et l’auteur a enfin daigné faire jouer Arata. Ce n’est pas un gros match ou quoi que ce soit mais il faut avouer que ça fait plaisir de revoir celui par qui tout a commencé.

Du côté des matchs du tome, rien de très violent. On a le droit a deux confrontations que les héros passent assez facilement. Après tout, ce n’était que les éliminatoires. Les sentiments de Chihaya sont très concentrés sur la victoire, quoi de plus normal ? La jeune fille n’hésite plus, elle n’a pas le trac comme l’année précédente ; elle est prêt à tout affronter.

Petit détail complètement inutile mais toujours intéressant à signaler, les t-shirts des protagonistes arborent un fier « Caruta » au niveau de la poitrine. Bien évidemment, c’est moment du débat K ou C. Quand on y réfléchit, le « Caruta » est un jeu de « Cartes » (c’est probablement ainsi que l’auteure l’a vue). Cependant, il ne faut pas oublier qu’en rômaji (transcription officielle des caractères japonais), le C n’existe pas et tout son qui serait une sorte de K/QU serait transcrit avec un K. Pika a quand même eu la présence d’esprit de ne pas modifier l’orthographe par souci de cohérence éditoriale, ce qu’on ne peut que saluer. De toutes façons, leur transcription n’est pas incorrecte donc le problème ne se pose pas vraiment !

La où on peut être un peu plus critique, c’est sur l’édition. C’est peut-être uniquement sur les tomes que l’on a eu ici mais il y avait de grosses taches noires un peu partout dans le tome, chose assez dommage quand on apprécie le trait de Suetsugu…

Quoi qu’il en soit, ce douzième tome de Chihayafuru introduit parfaitement le championnat national et aussi la détermination des protagonistes à se dépasser et arriver à faire mieux que par le passé. Chihaya est remontée à bloc en tout cas !

Après leur difficile rappel à la réalité l’année précédente, Chihaya et ses amis tentent une fois de plus de marquer le monde du Karuta de leur empreinte. On l’attendait depuis plusieurs tomes et l’auteur a enfin daigné faire jouer Arata. Ce n’est pas un gros match ou quoi que ce soit mais il faut avouer que ça fait plaisir de revoir celui par qui tout a commencé. Du côté des matchs du tome, rien de très violent. On a le droit a deux confrontations que les héros passent assez facilement. Après tout, ce n’était que les éliminatoires. Les sentiments de…

Euh… UNO ! UNO ! Mais j’ai dit UNO les mecs !

Graphisme - 68%
Histoire - 58%
Mise en scène - 71%
Originalité - 66%
Edition - 25%
Dans son genre - 75%

61%

Zwouf !

Un tome qui sert comme une très bonne entrée dans le championnat national même si en réalité, ce qu'on veut le plus voir, ce sont les rencontres individuelles. Malheureusement, on ne les verra pas avant au moins 2 tomes.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner