Publicité

Publicité

Kokkoku – Tome 2

Kokkoku – Tome 2 Éditeur : Glénat
Titre original : KOKKOKU
Dessin : Seita HORIO
Scénario : Seita HORIO
Traduction : Satoko FUJIMOTO & Anthony PREZMAN
Prix : 7.6 €
Nombre de pages : 208
Date de parution : 03/06/2015

Piégée par les hommes de la secte Amour véritable, Juri et son grand-père tentent de protéger leur pierre, seule capable de figer le temps. Seulement, pour s’échapper, il leur faudra l’aide du “Régent”, cet étrange gardien qui empêche quiconque de provoquer la mort d’un immobile. Un Régent dont Amour véritable cherche également à se débarrasser, pour enfin se libérer des limites du monde statique. Qu’arrivera-t-il, une fois cet objectif atteint ?

Alors que la secte Amour Véritable a pris toute la famille en embuscade, seule Juri et son grand père parviennent à leur échapper et vont tenter de protéger la pierre capable d’arrêter le temps. Cette pierre, on commence enfin à comprendre d’où elle vient et surtout pourquoi la secte la veut. Jusqu’ici, l’auteur n’avait donné aucune information concernant les motivations des ennemis de la famille de Yukawa.

C’est par le biais d’une discussion entre le chef de la secte et Takufumi Yukawa, le père de famille que l’on commence à comprendre ce qui se passe. Intelligemment menée le gourou (qui pourrait très bien être en train de mentir sachant qu’on voit clairement dans ses yeux qu’il est en train d’essayer d’embobiner le père), la discussion donne des éléments de réponses au pourquoi de l’attaque. On en revient à la conception japonaise de la famille et à ses dérives. Très segmentée avec ses branches principale et annexes, il y a très souvent des luttes d’influence instiguées par les annexes pour renverser la principale.

Même si les données du « Qui a fait quoi ? » ne sont pas encore très claires, la base de l’intrigue de Kokkoku repose sur un élément déclencheur de ce type. Pour les plus récalcitrants, ce n’est pas le trait approximatif d’Horio qui risque de les convaincre, avec ses personnages qui semblent être dessinés de manière réaliste mais dont la réalisation reste plus que médiocre. Après un premier volume très confus qui ne nous avait pas vraiment fait vibrer, Seita Horio tente de se rattraper en proposant un deuxième tome un peu plus clair (mais pas trop) avec quelques éléments de réponse (motivations, pourquoi les ennemis peuvent se mouvoir dans le monde statique…) aux questions que le lecteur se posait au départ.

Glénat aurait probablement du sortir les deux tomes d’un coup histoire de permettre à l’acheteur d’avoir une vision un peu plus large de ce que l’auteur nous réserve, même si ça ne s’annonce pas particulièrement palpitant.

Alors que la secte Amour Véritable a pris toute la famille en embuscade, seule Juri et son grand père parviennent à leur échapper et vont tenter de protéger la pierre capable d’arrêter le temps. Cette pierre, on commence enfin à comprendre d’où elle vient et surtout pourquoi la secte la veut. Jusqu’ici, l’auteur n’avait donné aucune information concernant les motivations des ennemis de la famille de Yukawa. C’est par le biais d’une discussion entre le chef de la secte et Takufumi Yukawa, le père de famille que l’on commence à comprendre ce qui se passe. Intelligemment menée le gourou (qui…

1... 2... 3... Soleil !

Graphisme - 25%
Histoire - 53%
Mise en scène - 21%
Originalité - 66%
Edition - 61%
Dans son genre - 28%

42%

Stop ?

Un troisième qui profite des très bonnes bases posées par les deux premiers pour construire une histoire intéressante, pleine d'action et de mystères.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner