Publicité

Publicité

Big Order – Tome 6

Big Order – Tome 6 Éditeur : Casterman
Titre original : Big Order
Dessin : Sakae ESUNO
Scénario : Sakae ESUNO
Traduction : Patrick ALFONSI
Prix : 7.45 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 17/06/2015

Après avoir échoué à récupérer Sena, Eiji reprend connaissance dans une base de sécurité du décemvirat de Dazaifu. Malgré l’interdiction de ces derniers, il est prêt à se précipiter à Nara pour sauver sa sœur, mais Iyo fait tout pour l’en empêcher. Sena, elle, est avec leur père, Gennai, qui lui révèle la source de sa motivation pour continuer ses recherches : Eiji !

Gennai est l’ennemi à abattre, c’est l’une des seules choses que l’on pouvait retenir du cinquième tome de Big Order. Le père d’Eiji et de Sena refaisait surface sans crier gare pour « récupérer » (en réalité, c’est plutôt un enlèvement) sa fille et recommencer à mener des expériences pas vraiment digne d’un père.

Sakae ESUNO revient avec des révélations sur l’univers qu’il a créé puisque ce sixième tome est l’occasion d’apprendre la vérité sur ce qui s’est passé lors de la grande destruction. Alors oui, on s’y attendait un peu et c’est plutôt tiré par les cheveux mais force est de constater que ça reste assez bien raconté pour qu’on lui pardonne les facilités qu’il utilise.

L’auteur parvient aussi à donner un peu plus de consistance au personnage de Sena et ça, c’est un peu un miracle. La jeune fille inconsciente, malade, victime (entre autres…) va prendre une nouvelle importance dans l’histoire et se positionner comme un véritable personnage clé, au même plan qu’Eiji.

Big Order, dans l’idée, c’est un peu une histoire de famille qui a mal tourné. Il n’y a pas de bien ou de mal mais plutôt une succession d’accidents. Du moins, c’est ainsi qu’on pourra le voir après avoir lu le sixième volume. Coupable ou non, Gennai tente de se racheter… mais à quel prix ?

Gennai est l’ennemi à abattre, c’est l’une des seules choses que l’on pouvait retenir du cinquième tome de Big Order. Le père d’Eiji et de Sena refaisait surface sans crier gare pour « récupérer » (en réalité, c’est plutôt un enlèvement) sa fille et recommencer à mener des expériences pas vraiment digne d’un père. Sakae ESUNO revient avec des révélations sur l’univers qu’il a créé puisque ce sixième tome est l’occasion d’apprendre la vérité sur ce qui s’est passé lors de la grande destruction. Alors oui, on s’y attendait un peu et c’est plutôt tiré par les cheveux mais force est de…

Make a Wish fondation

Graphisme - 67%
Histoire - 64%
Mise en scène - 66%
Originalité - 51%
Edition - 75%
Dans son genre - 65%

65%

BOOM

Manigances, complots, la série de Sakae ESUNO a encore de quoi faire même si l’auteur semble se diriger vers une conclusion assez rapidement. Une dizaine de tomes la rendrait moins longue que Mirai Nikki mais peut-être un peu plus dynamique. On en reparle quand ça sera fini ! 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner