Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Battle Rabbits – Tome 1

Dossier Boichi

Publicité

Battle Rabbits – Tome 1

Battle Rabbits – Tome 1 Éditeur : Doki-Doki
Titre original : Battle Rabbits
Dessin : Yukino ICHIHARA
Scénario : Yuki AMEMIYA
Traduction : Julia BRUN
Prix : 7.5 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 01/03/2017

Kaguya a vu son père se faire assassiner par un “démon” lorsqu’il était enfant. Devenu lycéen, il croise une jeune fille étrange, Mao, qui affirme être une “battle rabbit”, un être venu de la Lune pour protéger la Terre. Une rencontre explosive, puisqu’elle le prend pour un envahisseur et tente de le neutraliser. C’est alors qu’un Orgg, un démon ressemblant à s’y méprendre à celui qui a tué le père de Kaguya, apparaît devant eux ! Ivre de vengeance, Kaguya se lance dans un combat qui tourne mal. Mais tout à coup un étrange pouvoir se révèle en lui…

Après la publication laborieuse de 07-Ghost chez Kazé Manga, on retrouve le duo Ameichi, constitué de Yuki AMEMIYA et Yukino ICHIHARA (Vous l’avez ?), chez Doki-Doki avec Battle Rabbits, un nouveau shônen fantastique qui vous enverra sur la Lune, rien que ça !

Une menace extraterrestre, un héros au passé trouble, un personnage « mignon » qui débarque pour lui servir de guide… Si vous lisez du shônen, vous avez forcément reconnu une recette qui fait fureur dans le genre et Battle Rabbits n’y échappe absolument pas.
En quelques pages, le duo d’auteures fait même en sorte de balancer le maximum de clichés possibles pour en finir et il faut avouer que ce n’était pas une mauvaise idée. Elles se donnent ainsi un peu plus de temps pour bien développer leur protagoniste et lui donner un peu de profondeur.

Avec une vengeance sur fond de menace mondiale, impossible de trouver beaucoup d’originalité dans la ligne scénaristique de base proposée par Ameichi. Ça reste bien mené mais, un peu comme d’autres éléments de Battle Rabbits, il n’y a rien que l’on ne retrouve pas déjà ailleurs. Est-ce une mauvaise chose pour autant ? Pas sûr…

Plus que l’histoire (qui reste basique, peu importe la façon dont on la regarde dans ce premier tome), ce sont vraiment les personnages qui font l’intérêt du dernier titres des cerveaux derrière 07-Ghost. Ils paraissent creux au premier contact mais très rapidement, on découvre qu’ils cachent plusieurs couches derrière une coquille superficielle, ce qui devrait plaire aux lecteurs les plus attentifs.
Avec un héros assez sympathique (malgré son apparente incrédulité), les personnages secondaires ne sont pas en reste puisque  Mao et Takanomiya possèdent tous les deux un caractère bien tranché et un excellent capital sympathie dans des styles pourtant bien différents.

Le duo aux commandes semble insister sur la relation entre Kaguya et Takanomiya, de quoi faire un peu rêver les lecteurs avec un duo de combattants qui, bien entraîné et avec une meilleure entente, promet de faire des étincelles.

Au niveau du dessin, c’est plutôt joli. Les personnages de Yukino ICHIHARA sont assez fins et toujours expressifs. On remarque l’utilisation d’un nombre impressionnant de trames différentes. C’est plutôt bien géré et les effets proposés sont toujours convaincants.
Mention spéciale pour les planches de combats qui possèdent une dynamique particulière et qui seront souvent le théâtre de déformations de décors (ou d’éléments de décor) assez cools.

En tout cas, le lecteur ne devrait pas être déçu par l’aspect visuel du titre. Le petit soucis, c’est qu’il y a un gros effet de déjà-vu. Le trait fin standardisé de la dessinatrice ne propose pas réellement d’originalité. C’est beau, oui, mais on retrouve le même style dans un grand nombre d’autres titres du marché, ce qui n’aide pas vraiment à s’attacher à l’oeuvre.

On peut noter le même défaut au niveau du découpage. Il n’y a pas vraiment de prise de risque dans le positionnement des différentes cases et les auteures restent sur du classique (qu’elles maîtrisent, là n’est pas la question), ce qui fait que le lecteur est en terrain connu mais a peut-être un peu moins envie de s’investir que lorsqu’un mangaka se permet quelques folies pour le surprendre.

La petite déception de ce premier tome, c’est probablement la qualité de l’édition de Doki-Doki. On croirait presque avoir un tome pliable de chez Glénat lors de leur époque la plus sombre. Le papier utilisé à l’intérieur de l’ouvrage est grisonnant et ultra-fin, ce qui donne un livre hyper souple pas agréable du tout à prendre en main et pas forcément plaisant à l’oeil puisqu’une lumière naturelle le rend transparent.
C’est d’autant plus dommage que l’excellent Nirvana avait eu le droit à une fabrication tip top… Après, cela n’enlève en rien la qualité du travail de traduction qui reste présent, comme d’habitude chez l’éditeur. Après, il faut avouer que les shônen ne sont pas forcément les titres les plus difficiles à traduire.

Après la publication laborieuse de 07-Ghost chez Kazé Manga, on retrouve le duo Ameichi, constitué de Yuki AMEMIYA et Yukino ICHIHARA (Vous l'avez ?), chez Doki-Doki avec Battle Rabbits, un nouveau shônen fantastique qui vous enverra sur la Lune, rien que ça ! Une menace extraterrestre, un héros au passé trouble, un personnage "mignon" qui débarque pour lui servir de guide... Si vous lisez du shônen, vous avez forcément reconnu une recette qui fait fureur dans le genre et Battle Rabbits n'y échappe absolument pas. En quelques pages, le duo d'auteures fait même en sorte de balancer le maximum de clichés possibles pour en finir et il faut avouer que ce n'était…

Un clapier azerty en vaut deux !

Graphisme - 68%
Histoire - 62%
Mise en scène - 65%
Originalité - 56%
Edition - 50%
Dans son genre - 66%

61%

Lapinou

Battle Rabbits n'est pas un mauvais shônen mais il ne possède malheureusement pas de véritable argument qui le sorte de la masse. Un petit espoir naît cependant en fin de tome avec un nouveau personnage intrigant et quelques jolies planches.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner