Publicité

Publicité

Awaken - Tome 2

Awaken – Tome 2

Awaken – Tome 2 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Okitenemuru
Dessin : Hitori RENDA
Scénario : Hitori RENDA
Traduction : Thibaud DESBIEF
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 08/09/2016

Lorsque le cadavre d’une femme-serpent est retrouvé dans la salle de cours des seconde B, le service externe d’enquête et d’analyse boucle tout le lycée et regroupe les élèves pour leur faire passer des tests… Objectif affiché : vérifier qu’aucun d’eux n’est atteint par une mystérieuse maladie contagieuse. Mais Kanata apprend rapidement qu’il s’agit en réalité d’un parasite mortel pour son hôte…

Prié de mettre ses talents d’Éveillé au service de l’enquête, il découvre qu’une de ses camarades, Ayumi, a été infectée. Manipulée par le parasite, celle-ci l’embrasse alors avant de se transformer en une créature monstrueuse ! Le jeune garçon va-t-il être contaminé à son tour ?

spoilers

Avec la venue de l’auteur à Japan Expo, le tome 1 de la série avait été lancé en grande pompe, et laissait présager d’une grande qualité. Au niveau graphique, c’était le cas, mais le scénario était encore, d’après moi, un peu fragile, comme je l’avais expliqué dans ma chronique précédente. Reste donc à savoir si le second volume des métamorphoses de RENDA parvient à remonter le niveau du scénario.

En fermant ce nouveau tome, il est certain qu’on peut remarquer une amélioration évidente quant à l’histoire et à la mise en scène, mais quelques détails sont encore discutables. Cependant, le titre possède beaucoup plus de qualités que de défauts, c’est indéniable.

Awaken - Tome 2 (Planche 3)
© Renda Hitori 2014 / Futabasha Publishers Ltd.

Pour rester sur les qualités déjà présentes dans le premier tome, on va parler d’abord du trait, toujours aussi fort et soigné. Ayumi, la camarade de Kanata contaminée, est représentée de telle manière qu’elle évoque un titan de L’Attaque des Titans, ou encore l’une des créatures du Roi des ronces, ce qui renforce sa monstruosité à visage humain. Néanmoins, je trouve qu’on se rend vraiment compte de la qualité graphique du tome avec des cases comme celle montrant les cordes vocales de notre Éveillé, qui est saisissante de réalisme.

D’ailleurs, ce souci du réalisme n’est pas que dans le dessin, mais aussi dans le scénario. En effet, comme dans le tome précédent, RENDA montre qu’il a fait un certain nombre de recherches concernant les différents parasites qui manipulent ou métamorphosent leur hôte. Ici, il prend l’exemple d’un parasite qui passe d’un organisme à un autre pour arriver à l’hôte parfait afin qu’il puisse se reproduire, et cela est pertinent car l’exemple illustre bien ce que fait son parasite fictif.
La nature du-dit parasite pourrait être un point qui diviserait les lecteurs, mais c’est vraiment très subjectif donc faîtes-vous votre opinion par vous-même, ça sera plus judicieux. Personnellement, je me suis dit « pourquoi pas », tout en attendant de voir si c’est davantage développé.

Concernant la mise en scène, on note une nette amélioration. C’est beaucoup plus dynamique, entraînant grâce à la part de mystère qui se construit, et surtout au suspense que RENDA met en place. J’en prends pour exemple le moment où il laisse penser qu’il nous montre une scène de meurtre, alors qu’en réalité, on a juste affaire à une activité tout à fait classique !
L’intrigue se met en place, et le découpage des cases donne envie d’en savoir plus sur ces nouveaux éléments présentés. On peut également souligner qu’il arrive bien à mettre en scène des moments d’horreur, qui ne sont pas s’en rappeler ceux de titres comme Re/Member.
Par contre, on retrouve quelques coquilles dommageables, comme le moment où on voit Kanata serein face à un toboggan aquatique, puis apeuré dans celui-ci sans qu’on ne sache comment il a fait pour se retrouver à l’intérieur (car il n’a pas l’air d’avoir été emporté de force par le jet d’eau).

Awaken - Tome 2 (Planche 1)
© Renda Hitori 2014 / Futabasha Publishers Ltd.

Le point que j’ai trouvé le plus discutable concerne l’utilisation des capacités cérébrales chez l’être humain. Selon certains, on n’utiliserait pas la totalité de nos capacités, et donc si on arrivait à le faire, on serait un être supérieur. Or, il me semble avoir lu que cela était inexact, et que notre cerveau fonctionnait bien à 100%, puisqu’il y a des actions inconscientes qui entrent en jeu (par exemple : respirer, faire battre son cœur ou même tourner une page quand on lit).

Ici, même s’il est fait mention de ces actions inconscientes, l’auteur est tout de même parti dans l’idée que les Eveillés sont capables de contrôler cela, et donc qu’ils seraient les seuls à utiliser 100 % de leurs capacités, sauf que cela ne changerait rien au pourcentage : nous utilisons, consciemment ou non, 100 % de notre cerveau, et le reste n’est qu’une facilité pour les auteurs de science-fiction.

Il semblerait que j’ai fait une erreur concernant le pouvoir de Kanata dans le tome 1 : j’avais dit qu’il avait lu des feuilles sur le toit du lycée, or il semblerait (même si cela reste assez flou, vu la mise en scène) qu’elles étaient sur le toit de l’immeuble en face de la vitre de sa classe. De ce fait, mea culpa.

Je terminerai cette chronique sur l’édition offerte par Ki-oon. Comme à l’accoutumée, c’est un ouvrage de grande qualité, avec un papier très agréable au toucher et qui met bien en valeur les planches de l’auteur. J’ajoute que la jaquette a un traitement très percutant, notamment au niveau des yeux de Kanata qui ressortent vraiment et lui donne un regard perçant. Cela colle parfaitement avec l’importance qu’ils ont dans l’intrigue de la série.

Plongeon dans les ténèbres

Graphisme - 77%
Histoire - 59%
Mise en scène - 66%
Originalité - 57%
Edition - 71%
Dans son genre - 60%

65%

Change-ment

Le second volume prouve bien que RENDA prend, petit à petit, ses marques en tant que scénariste et qu'il fait de mieux en mieux quant au récit. À cela s'ajoutent un trait de dessin très travaillé et une mise en scène efficace, ce qui permet à la série de devenir de plus en plus intéressante et de donner envie de connaître la suite.




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres
Professeur otak' qui adore fouiller en profondeur l'essence des mangas, afin d'en dégager le bon et le moins bon.

Un commentaire

  1. J’ai bien aimé ce tome 2, il est allé dans un sens que je n’aurais pas imaginé, ça m’a bien surpris. Je le trouve bien écrit et très bien dessiné. il y a juste un passage de mémoire qui m’a fait bizarre, une transition qui était bizarre, bref. Un bon manga so far!

Laisser un commentaire

banner