Publicité

Attache-moi-Tome-7

Attache-moi – Tome 7

Attache-moi – Tome 7 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Nana to Kaoru
Dessin : Ryûta AMAZUME
Scénario : Ryûta AMAZUME
Traduction : Isabelle ELOY
Prix : 8.05 €
Nombre de pages : 184
Date de parution : 09/09/2015

Nana, l’héroïne du lycée, a tout pour elle : la beauté et l’intelligence. Elle est aussi l’amie d’enfance et la voisine de Kaoru. Or, pendant que leurs « pauses » continuent, ce dernier sent un sentiment nouveau monter en lui…

Suite et fin de la scène la plus sexuelle de toute la série à ce jour, et dire qu’il s’agissait simplement de mettre un suppositoire.

L’auteur à le sens de l’humour, c’est dans une scène banale du quotidien qu’il introduit un véritable acte sexuel alors que ça fait 7 tomes qu’on attend que ça lors des pauses. Enfin cela lui permettra surtout de faire naître une prise de conscience chez Nana qui va enfin comprendre que le sexe n’est ni sale, ni honteux (le tout saupoudré de psychologie freudienne).

Nana n’est pas la seule a avoir une prise de conscience dans ce tome, on est vraiment à un tournant de l’histoire. Kaoru reconnaît enfin les sentiments amoureux qu’il a envers sa partenaire.
Mais pour l’instant il se heurte à un mur, il a une trop mauvaise image de lui pour oser croire qu’il a une chance avec une fille comme elle. Il pense abuser d’elle avec les pauses et ce statut de dominant qu’il a fabriqué de toute pièce avec des bouquins. Mais dernièrement son « lui véritable » transparaît et il comprend qu’il ne peut pas l’éviter car il tient trop à Nana. Sa décision ensuite est un peu radicale mais cela permettra de faire le point.

Cette remise en question est intrinsèquement liée à sa façon d’être dominant, à sa conception du SM et aux raisons qui les ont, tous les deux, amenés dans cette situation.

Bref l’auteur continue sa navigation dans cette incroyable croisière dans le monde du BDSM et on doit au moins lui reconnaître que sur ce thème passablement difficile à traiter il s’en sort vraiment bien. Là où on n’imaginerait que perversion, sexe, débauche, il réussit à introduire amour, sentiment, considération de l’autre. On ne lit pas ce titre pour ses scènes érotiques (enfin un peu quand même) mais plutôt pour l’évolution des héros, et sur ce point, ce tome 7 est un vrai régal.

Kaoru reste de loin le plus intéressant à suivre et qui, pour le lectorat féminin surtout, permettra peut être d’avoir un regard nouveau sur ce qu’on considère comme « pervers ». On le connaissait très attentif, bienveillant envers Nana, cette fois on lui découvrira des faiblesses qui le rendent vraiment hyper attachant. Le SM se nourrit de ce genre de chose mais cela va sans doute devenir très compliqué de « dominer » la femme qu’il aime.

Pour ne pas brider notre plaisir, ce titre est toujours aussi bien dessiné, avec des compositions de planche travaillées, en particulier celles des pauses.
C’est impressionnant de voir des anatomies aussi réalistes surtout que les accessoires SM, comme les tenues, sont loin d’être faciles à dessiner. Nana est hyper pulpeuse, et l’intensité des scènes doit beaucoup à son auteur. Ce titre jouant beaucoup sur la nervosité, les tensions sont palpables pendant la lecture.

Une édition vraiment réussie même si je ne m’explique toujours pas l’interdiction aux moins de 18 ans (là ou Step Up Love Story est interdit au moins de seize).

Suite et fin de la scène la plus sexuelle de toute la série à ce jour, et dire qu'il s'agissait simplement de mettre un suppositoire. L'auteur à le sens de l'humour, c'est dans une scène banale du quotidien qu'il introduit un véritable acte sexuel alors que ça fait 7 tomes qu'on attend que ça lors des pauses. Enfin cela lui permettra surtout de faire naître une prise de conscience chez Nana qui va enfin comprendre que le sexe n'est ni sale, ni honteux (le tout saupoudré de psychologie freudienne). Nana n'est pas la seule a avoir une prise de conscience…

Fifty Shade of Kaoru

Graphisme - 67%
Histoire - 63%
Mise en scène - 81%
Originalité - 92%
Edition - 68%
Dans son genre - 83%

76%

Boing!

On en redemande ! Difficile de ne pas vouloir lire la suite même si le tome ne s'arrête pas sur un cliffhanger, il y a un vrai scénario de fond qui donne envie ! Nana qui était plus mise en valeur passe pour une fois derrière et l'attention se porte sur Kaoru pour notre plus grand plaisir.

A propos de Marcy

Juste un chat qui traine partout, fan de Sailormoon devant l'éternel, spécialiste du glauque et du déviant, chose étrange: ne travaille pas/plus dans le monde de l'animation.

Laisser un commentaire

banner