Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Arsène Lupin – Tome 2

Publicité

Arsène Lupin - Tome 2

Arsène Lupin – Tome 2

Arsène Lupin – Tome 2 Éditeur : Kurokawa
Titre original : Aventurier shinsetsu Arsène Lupin
Dessin : Takashi MORITA
Scénario : Takashi MORITA
Traduction : Fabien NABHAN
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 256
Date de parution : 10/12/2015

Le détective Herlock Sholmès reçoit un jour de la part d’un baron une demande d’enquête pour résoudre une affaire de vol dont il a été victime. En parallèle, Lupin va user de tous les stratagèmes pour tenir SHOLMÈS à distance de l’enquête. Les deux cerveaux vont ainsi s’affronter dans l’affaire de la lampe juive !

Chronique du tome précédent : Tome 1

Alors que le meilleur détective au monde, Herlock Sholmès, s’ennuie ferme dans sa demeure de Londres, il reçoit par courrier une affaire qui va le mener jusqu’à Paris. Une lampe juive contenant une sculpture en or sertie de rubis et d’émeraudes a été dérobée dans la résidence du Baron d’Imblevalle. Cependant, son terrible rival Arsène Lupin attend déjà sa venue. Sholmès va d’ailleurs constater très vite que c’est bien Lupin qui est à l’origine du larcin. Comment cela est-il possible ? Le Baron a une totale confiance en ses domestiques qu’il côtoie depuis son enfance, mais il semblerait bien que les apparences soient quelque peu trompeuses…

Une nouvelle histoire pour ce volume 2 des aventures d’un des plus célèbres héros de la littérature française. La dualité Lupin/Sholmès fonctionne très bien dans ce récit qui tient en haleine avec plus d’efficacité que dans le premier volume. Le cambrioleur est absent de la quasi-totalité du récit et n’apparaît qu’à la toute fin, avant de monopoliser l’épilogue qui referme assez joliment cette seconde aventure. Après deux tomes, je n’arrive toujours pas à trouver Arsène Lupin sympathique… Alors quand on ajoute le charisme de Herlock Sholmès, le vrai héros de La lampe juive, à l’équation, c’est encore pire…

Petite nouveauté bienvenue dans ce volume, l’ajout une petite dose d’humour apportée par le personnage de Wilson, l’assistant du meilleur détective du monde. Bien que moins présent dans la seconde moitié de l’histoire, il est tout de même agréable de sourire un peu alors que l’affaire est tout de même des plus sérieuses.

Bien entendu, il est compliqué de parler du déroulement de l’enquête sans en dévoiler des moments clés de l’intrigue, ce qui gâcherait le plaisir de découverte de ce genre d’histoire. Nous avons droit à quelques rebondissements qui font le boulot, des personnages mystérieux dignes d’un bon Cluedo et des petites sorties dans le Paris du début du siècle dernier assez agréables. Le manga est assez bavard (thématique oblige) et fait tout de même plus de 250 pages, ce qui pourrait rebuter certains lecteurs. Ce serait néanmoins passer à côté d’un bon manga d’enquête.

L’édition est tout aussi bonne que le précédent volume, mais l’illustration de couverture est peut-être un rien moins séduisante que celle du Diadème de la Princesse de Lamballe. Les premières pages sont en couleur et il n’y a malheureusement pas de vrai bonus en fin de volume (Simplement une note de l’auteur traitant de la chronologie des histoires de LUPIN). Il faut aussi compter sur une couverture glacée avec son cadre doré et le magnifique logo que Kurokawa a créé pour la série.

Chronique du tome précédent : Tome 1 Alors que le meilleur détective au monde, Herlock Sholmès, s’ennuie ferme dans sa demeure de Londres, il reçoit par courrier une affaire qui va le mener jusqu'à Paris. Une lampe juive contenant une sculpture en or sertie de rubis et d'émeraudes a été dérobée dans la résidence du Baron d'Imblevalle. Cependant, son terrible rival Arsène Lupin attend déjà sa venue. Sholmès va d'ailleurs constater très vite que c'est bien Lupin qui est à l'origine du larcin. Comment cela est-il possible ? Le Baron a une totale confiance en ses domestiques qu'il côtoie depuis son enfance, mais il semblerait bien…

"Encore une victoire pour l'apprenti du professeur !"

Graphisme - 70%
Histoire - 65%
Mise en scène - 60%
Originalité - 50%
Edition - 75%
Dans son genre - 65%

64%

Gentleman

Un second tome au-dessus du premier. Avec une histoire plus intéressante et des personnages forts, la série à de quoi capter le lecteur à la recherche d'un bon titre d'enquêtes.

A propos de Robot-M

Robot-M
Il a tellement été chamboulé lorsqu'il est tombé sur Akira un jour en médiathèque, qu'il a décidé d'y travailler. C'est aujourd'hui un médiathécaire herbivore spécialisé en jeux vidéo et dévoreur de mangas.

Laisser un commentaire

banner