Publicité

Publicité

Area D – Tome 8

Area D – Tome 8 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Inôryôiki
Dessin : Yang KYUNG-IL
Scénario : Kyôichi NANATSUKI
Traduction : Emmanuel BONAVITA
Prix : 7.2 €
Nombre de pages : 200
Date de parution : 03/06/2015

La fin du combat entre Jin et Goz n’est malheureusement pas synonyme de repos pour nos amis. Le conseil des surhommes lance cette fois-ci une attaque sur le personnel de surveillance. Jin, qui a pu être introduit dans la caserne des surveillants, trouve un partenaire inespéré dans sa cellule. C’est Owl Eye qui est à la tête de l’offensive, mais il semble être secondé par quelqu’un que nous connaissons bien…

Le combat entre Jin et Goz aura été aussi monstrueux que les deux altered du début à la fin. Les auteurs ont un petit quelque chose pour le « bourrinage » puisque bon nombre de leurs combats se déroulent de la même façon. En un mot… ça tape !

Les deux êtres se déchirent à coup de griffes, se brisent des os à coup de poings… C’est à qui tapera le plus fort. Yang KYUNG-IL a un dessin d’un dynamisme rare, comme si le mouvement était quelque chose de facile à représenter.

Contrairement à TORIYAMA, ce n’est pas grâce à une grande quantité de case qu’on nous donne cette impression de toujours bouger mais plutôt grâce à un découpage simple et stylisé ainsi qu’à une utilisation intelligente des double-pages.

En résulte un titre qui mise tout sur ses affrontements et dans ce huitième tome, les passages de discussions sont assez rares même s’il y en a quand même quelques uns. En fait, il y a juste ce qu’il faut pour que ça avance un peu.

Le combat entre Jin et Goz aura été aussi monstrueux que les deux altered du début à la fin. Les auteurs ont un petit quelque chose pour le « bourrinage » puisque bon nombre de leurs combats se déroulent de la même façon. En un mot… ça tape ! Les deux êtres se déchirent à coup de griffes, se brisent des os à coup de poings… C’est à qui tapera le plus fort. Yang KYUNG-IL a un dessin d’un dynamisme rare, comme si le mouvement était quelque chose de facile à représenter. Contrairement à TORIYAMA, ce n’est pas grâce à une grande…

Violent Jin

Graphisme - 76%
Histoire - 52%
Mise en scène - 57%
Originalité - 24%
Edition - 68%
Dans son genre - 64%

57%

SBONG !

Area D, c’est du manga spectacle, du manga où ce sont les « effets spéciaux » qui comptent et pas vraiment le fond de l’histoire. Le scénariste ne le néglige pas pour autant et il prend quand même le temps de mettre en place des arcs scénaristiques bien délimités qui ont du mal à se mettre en avant face au talent graphique de Yang KYUNG-IL. 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner