Publicité

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

Area 51 – Tome 3

Area 51 – Tome 3 Éditeur : Casterman
Titre original : Area 51
Dessin : Masato HISA
Scénario : Masato HISA
Traduction : Wladimir LABAERE & Ryoko SEKIGUCHI
Prix : 7.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 17/06/2015

McCoy ne le sait pas encore, mais ses jours sont en danger. Son fidèle side-kick, Kishirô, est en fait un espion envoyé à la recherche d une épée mythique qu elle aurait volée… Face aux états d âmes de Kishirô, un autre agent est dépêché dans l’Area 51, et ce dernier est prêt à tout. Pendant ce temps, McCoy, elle, résout les enquêtes de manière toujours aussi peu académique… Mais dans l’Area 51, comment s y prendre autrement ? Cette fois, c’est le père Noël, en chair et en os mais complètement nu, qui vient la supplier de retrouver ses habits rouges que lui ont dérobés des petits-hommes verts suite à une sombre histoire d’addiction à la sauce Chili…

Après deux premiers volumes sublimes, on ne pouvait qu’avoir de gros espoirs pour la suite d’Area 51. La série de Masato HISA est loin de nous décevoir avec une première partie consacrée à Kishirô et à sa mission, l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les motivations de ce dernier mais aussi sur ce qui le lie à McCoy. L’auteur fait du flashback et il le fait sérieusement. Pas question de délirer ou d’inclure une quelconque blague. Non, ici, l’accent est placé sur le côté dramatique et sur le choix cornélien qui se présente à l’héroïne.

HISA en profite d’ailleurs pour nous distiller un peu plus d’informations sur la vendetta dans laquelle s’est lancée sa protagoniste ; une véritable mission dont se sent investie McCoy qui aura son importance par la suite. Le véritable fil rouge de la série commence d’ailleurs à se dévoiler et ça… c’est plutôt pas mal.

Cependant, Tokuko n’est pas la seule à avoir le droit à son instant drama dans la mesure où Kishirô aura un choix similaire au sien. Sa relation avec la jeune femme est un peu ce qui l’a changé lors de son arrivée à Area 51, c’est elle qui lui a tendu la main et qui l’a « lancé », d’où sa réticence à liquider sa bienfaitrice, même si, pour cela, il doit trahir son peuple.

Rassurez-vous, dans la deuxième partie du volume, HISA se lâche à nouveau niveau loufoquerie et on a le droit à de la folie comme c’est pas permis. Le premier contact McCoy/Père Noël, c’est juste du grand n’importe quoi et je vous parle même pas de sa demande !

Comme vous le voyez, les thèmes abordés sont variés et parfaitement intégrés dans l’intrigue. L’auteur sait parfaitement doser le sérieux et le délire, ce qui donne un titre très complet et difficilement attaque sur l’histoire où la mise en scène. Même quand on pense qu’il s’est un peu perdu en digression, il revient de plus bel et rattrape son fil rouge (ce qu’il fait d’ailleurs à la fin de ce tome).

Si les tomes 1 et 2 lançaient l’action à la perfection, ce troisième la continue avec brio. Je n’aurais jamais assez de superlatifs et autres groupes nominaux mélioratifs pour décrire la complexité et l’excellence d’Area 51 donc je vais faire simple pour finir : ALLEZ LIRE AREA 51 (sinon, vous louperez vraiment quelque chose !).

We wish you a merry... Err... Well...

Graphisme - 91%
Histoire - 77%
Mise en scène - 82%
Originalité - 80%
Edition - 87%
Dans son genre - 89%

84%

Santa!

Un troisième volume qui continue à allier du mystère, des monstres en tout genre et un fun indescriptible. Area 51 fait partie de ces titres qu'il ne faut rater sous aucun prétexte. Masato HISA possède maintenant une maîtrise de son trait que l'on pourrait qualifier d'exceptionnelle : il nous emmène où il veut, quand il veut et comme il veut et vous savez quoi ? On se laisse très facilement entraîner !




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner