Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Aphorism – Tomes 1 & 2

Publicité

Aphorism – Tomes 1 & 2

Aphorism – Tomes 1 & 2 Éditeur : Pika Édition
Titre original : APHORISM
Dessin : Karuna KUJÔ
Scénario : Karuna KUJÔ
Traduction : Emmanuel BONAVITA
Prix : 7.5 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 03/06/2015

Pour entrer au prestigieux lycée Naraka, une seule qualité est requise : être capable de voir une île qui flotte dans le ciel. Les élèves qui fréquentent cet internat très sélectif sont tous promis à un avenir radieux. Malheureusement, le rêve est de courte durée pour les nouveaux élèves : ils doivent faire face à l’éclipse divine, une épreuve qui gangrène atrocement la réalité. Seuls les plus déterminés et les plus combatifs pourront s’en sortir…

Au lycée Naraka, tout à l’air normal sauf que Rokudo et Hirasaka vont vite se rendre compte que leur scolarité ne sera pas de tout repos. En fait, s’ils sont arrivés dans ce lycée, c’est pour une raison bien précise : ils sont capable de voir une île qui flotte dans le ciel. Cette dernière n’est autre que le déclencheur des « éclipses divines », des épreuves durant lesquelles leurs nerfs et leurs corps vont être mis à rude épreuve.

Chose assez violente pour être notée, la toute première a lieu sans que les personnages ne soient au courant de rien. Le lecteur non plus d’ailleurs. Si on a pas été assez curieux pour lire des informations sur le titre ou la quatrième de couverture, le début du premier chapitre laisse penser à une série en milieu scolaire tout ce qu’il y a de plus banal. Eh bien, figurez-vous que ce n’est pas du tout ça. Après quelques pages, on nous présente une sorte de massacre qui ferait presque pâlir l’Oeuf pourri de Deadman Wonderland puisque plus de la moitié des élèves enrôlés en première année n’en réchappera pas… Oui oui, la série commence avec une sacré hécatombe !

Autre bonne note, les épreuves semblent être plus diversifiées que ce qu’on nous laisse imaginer de prime abord. Alors qu’on s’attendait à une succession de combats contre des monstres, on a le droit à une deuxième épreuve plus réfléchie et qui mettra aussi à contribution les cerveaux des élèves.

Evidemment, on ne pouvait pas demander à de simples humains de survivre dans un tel chaos et c’est pour ça que les auteurs ont inventé un pouvoir assez particulier. Tous les élèves ont eu à choisir un kanji (ces caractères japonais qui, souvent, ont une signification propre) qui s’est tatoué sur leur peau (avec des petites modifications stylistiques) et qui leur confère une force liée à son sens. Par exemple, Hirasaka peut faire apparaître un sabre puissant de nulle part puisqu’elle a choisi le kanji « sabre ». Certains caractères étant des verbes ou des adjectifs, il y a matière à faire des trucs un peu plus intéressants, comme avec le personnage principal (mais je vous laisse découvrir par vous même).

Pour l’édition, c’est du standard Pika (même format que Noragami par exemple) avec un joli travail d’adaptation. Comme je le sais ? Eh bien, ça se sent dans le flot des répliques. Il y a un vrai effort sur du langage parlé et sur l’enchaînement des dialogues que l’on ne retrouve pas tout le temps, que ce soit chez Pika ou même chez un autre éditeur. Je n’ai pas non plus noté de faute d’orthographe (alors qu’à une époque, chez Pika, c’était un peu la foire), ce qui laisse augurer du bon pour la suite.

Ces deux premiers tomes d’Aphorism signent un départ efficace même si classique. Il y a tous les ingrédients d’un survival manga : un vivier d’humains, des pouvoirs, des épreuves variées. Si Karuna Kujô ne tire pas trop son histoire en longueur (en même temps, il n’y a pas tant d’humains restants que ça), on pourrait avoir une petite série en une quinzaine de tomes plutôt sympathique.

Au lycée Naraka, tout à l’air normal sauf que Rokudo et Hirasaka vont vite se rendre compte que leur scolarité ne sera pas de tout repos. En fait, s’ils sont arrivés dans ce lycée, c’est pour une raison bien précise : ils sont capable de voir une île qui flotte dans le ciel. Cette dernière n’est autre que le déclencheur des « éclipses divines », des épreuves durant lesquelles leurs nerfs et leurs corps vont être mis à rude épreuve. Chose assez violente pour être notée, la toute première a lieu sans que les personnages ne soient au courant de rien. Le…

Naraka : Le lycée où on veut vraiment sauter une classe

Graphisme - 68%
Histoire - 62%
Mise en scène - 65%
Originalité - 50%
Edition - 60%
Dans son genre - 63%

61%

Splotch

Pouvoirs, épreuves qui se diversifient et personnages un peu stéréotypés... Aphorism, c'est du classique plutôt bien mixé qui n'attend plus qu'un élément original pour décoller.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner