Publicité

Dossier Boichi

Publicité

Ano Hana 1

Ano Hana – Tome 1

Ano Hana – Tome 1 Éditeur : Panini
Titre original : Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai
Dessin : Mitsu IZUMI
Scénario : Cho-Heiwa Busters
Traduction : Akiko INDEI & Pierre FERNANDE
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 200
Date de parution : 04/05/2016

Quand il était petit, Jintan avait créé le groupe des Super Combattants de la Paix avec ses amis. Mais toute cette belle histoire s’est terminée tragiquement quand Menma, une recrue du groupe, a trouvé la mort. Depuis, Jintan ne va plus à l’école, ne voit plus personne, et ne sort même plus de chez lui. Jusqu’au jour où le fantôme de Menma apparaît devant lui…

Adaptation en manga de la série animée originale du même nom en 11 épisodes, produite par A-1 Pictures, et réalisée par Tatsuyuki NAGAI sur un scénario de Mari OKADA, Ano Hana nous arrive en édition française chez Panini Manga.

Forte de son grand succès japonais, l’adaptation fut pré-publiée entre 2012 et 2013 dans le magazine Jump SQ de Shueisha, et a été compilée en trois volumes reliés.
Pour un avis détaillé sur la série animée originelle, nous vous renvoyons vers notre critique de celle-ci.

L’adaptation du script de Mari OKADA est réussie, bien que très scolaire, mais ne profite pas des plans spécifiques à l’animé et de la bande son qui jouent un rôle majeur dans ce qui est un drame social très bien écrit.
Les personnages semblent plus stéréotypées, avec moins de nuances, que dans la série d’A-1 Pictures.

Le manga profite tout de même d’une belle adaptation du character design de Masayoshi TANAKA par le mangaka Mitsu IZUMI dont le trait est fin et précis et s’adapte bien au travail original effectué sur la série.
Ses planches sont plutôt agréables même si l’artiste peine souvent à retranscrire le dynamisme de l’animé et sa mise en scène. Les adaptations effectuées ne sont pas désagréables mais rendent une copie nettement plus paresseuse que celle du matériau originel.

Conçue pour être une série animée, il manque à cette adaptation la mise en scène de NAGAI, les scripts d’OKADA et l’ambiance musicale. Le manga est loin d’être mauvais, au contraire, mais il reste bien terne en comparaison de l’animé, nettement moins riche et manquant de nuances.

L’édition proposée par Panini est plutôt correcte, dans la ligne de ce que l’éditeur propose habituellement. Le papier, sans être d’excellente facture, reste efficace et l’impression plutôt bonne.
Aucune fioritures ici, jusque dans le graphisme, qui se trouve être très quelconque et sans réelle recherche.

Longtemps officiellement absente en français, la licence Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai arrive de toute part, avec la licence de l’animé chez Wakanim et @Animé et le manga, dont on n’espérait pas l’arrivée chez nous.

Le manga Ano Hana serait donc plus un produit pour les amateurs de la série d’origine qu’une bonne porte d’entrée pour la licence. L’histoire, son tempo, sa dramaturgie, perdent grandement en force avec cette version papier.
Ce n’est pas mauvais, non, mais très quelconque au final. On aurait tort de ne se baser que sur le manga pour apprécier la qualité de la licence.

La série originale et son film conclusif étant disponibles chez Wakanim, on ne peut que vous conseiller de vous y essayer d’abord via ce médium, et, éventuellement, de vous plonger dans le manga ensuite ; pas le contraire.

Adaptation en manga de la série animée originale du même nom en 11 épisodes, produite par A-1 Pictures, et réalisée par Tatsuyuki NAGAI sur un scénario de Mari OKADA, Ano Hana nous arrive en édition française chez Panini Manga. Forte de son grand succès japonais, l'adaptation fut pré-publiée entre 2012 et 2013 dans le magazine Jump SQ de Shueisha, et a été compilée en trois volumes reliés. Pour un avis détaillé sur la série animée originelle, nous vous renvoyons vers notre critique de celle-ci. L'adaptation du script de Mari OKADA est réussie, bien que très scolaire, mais ne profite pas des plans spécifiques à l'animé et de…

« Nous ne connaissons toujours pas le nom de la fleur que nous avons vue ce jour-là »

Graphisme - 75%
Histoire - 74%
Mise en scène - 69%
Originalité - 67%
Edition - 62%
Dans son genre - 69%

69%

Myosotis

Le manga Ano Hana serait, donc, plus un produit pour les amateurs de la série d'origine qu'une bonne porte d'entrée pour la licence. L'histoire, son tempo, sa dramaturgie, perdent grandement en force avec cette version papier ; pas mauvais, non, mais très quelconque au final.




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner