Publicité

Publicité

adastra6

Ad Astra – Tome 6

Ad Astra – Tome 6 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Ad Astra - Scipio to Hannibal
Dessin : Mihachi KAGANO
Scénario : Mihachi KAGANO
Traduction : Sébastien LUDMANN
Prix : 7.9 €
Nombre de pages : 224
Date de parution : 11/06/2015

Malgré les réserves d’Aemilius, Varron reste fidèle à son plan. Il lance son immense armée contre les troupes carthaginoises, persuadé d’avoir identifié la stratégie de l’ennemi : profiter du terrain pour prendre l’adversaire au piège. Mais rien ne se passe comme prévu et, dès le début des combats, la cavalerie romaine se fait décimer ! Tandis qu’Aemilius, blessé, cherche à préserver Scipion du carnage, le second consul prend lâchement la fuite. Si l’infanterie de Rome domine encore, pour Hannibal, la bataille ne fait que commencer…

Dans le sixième opus, le combat se termine. Grâce à la stratégie d’Hannibal, la bataille devient un véritable fiasco pour les Romains qui sont assaillis de toute part. La stratégie aura donc prévalu sur le nombre et la toute puissance de Rome en aura pris un sacré coup.

Après une telle défaite, impossible pour Scipion de ne pas se remettre en question. Le jeune homme ne sait plus vraiment comment faire pour combattre son impuissance. Ce n’est pas comme s’il était idiot ou que ses idées ne valaient rien. Non, loin de là.

En fait, lorsqu’il a tenté de renverser la situation, il s’est vite rendu compte qu’il manquait d’autorité sur le champ de bataille, qu’il n’avait pas le pouvoir nécessaire pour faire bouger les choses comme il l’entendait. C’est pour cela qu’il se donne quelques années (moins d’une dizaine) pour devenir consul (rien que ça) et ce n’est qu’alors qu’il tentera de battre Hannibal, si jamais ce dernier n’a pas été battu avant…

Eh oui, Scipion n’est pas le seul à avoir réalisé son impuissance, les dirigeants romains ont aussi essuyé une cuisante défaite et commencent à s’inquiéter de l’importance prise par Hannibal. Un peu à la manière du slogan « Le changement, c’est maintenant » (grand réussite d’ailleurs…), ils décident de sévir et de tenter quelque chose de dangereux.

C’est ainsi qu’ils donnent l’autorité nécessaire à un véritable montre de guerre pour diriger toute une armée contre les Carthaginois… Une ère de brutalité et de violence commence donc à Rome…

Dans le sixième opus, le combat se termine. Grâce à la stratégie d’Hannibal, la bataille devient un véritable fiasco pour les Romains qui sont assaillis de toute part. La stratégie aura donc prévalu sur le nombre et la toute puissance de Rome en aura pris un sacré coup. Après une telle défaite, impossible pour Scipion de ne pas se remettre en question. Le jeune homme ne sait plus vraiment comment faire pour combattre son impuissance. Ce n’est pas comme s’il était idiot ou que ses idées ne valaient rien. Non, loin de là. En fait, lorsqu’il a tenté de renverser…

Quand Hannibal écrit l'Histoire à sa façon...

Graphisme - 90%
Histoire - 78%
Mise en scène - 76%
Originalité - 81%
Edition - 77%
Dans son genre - 80%

80%

Chargez !

Avec ce sixième tome, de nouvelles choses se mettent en place du côté des Romains qui n’en peuvent plus de perdre. Toujours servi par un graphisme somptueux, la narration n’est nullement négligée et les personnages de Mihachi Kagano continuent à évoluer, à leur rythme.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner