Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Accel World – Tomes 3 à 5 (Arc Chrome Disaster)

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

Accel World – Tomes 3 à 5 (Arc Chrome Disaster)

Accel World – Tomes 3 à 5 (Arc Chrome Disaster) Éditeur : Ototo
Titre original : Accel World
Dessin : Hiroyuki AIGAMO
Scénario : Reki KAWAHARA
Traduction : Nicolas PUJOL
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 190
Date de parution : 10/03/2016

Haruyuki est venu à bout de Cyan Pile qui n’était autre que Takumu… Ils s’unissent alors avec Princesse Kuroyuki pour former à trois la nouvelle légion du Roi Noir, les « Nega Nebulus ». Pendant que Kuroyuki se remet de ses blessures, Takumu et Haruyuki enchaînent les combats dans le monde accéléré… Haruyuki n’est pas au bout de ses soucis puisque son véritable challenge viendra d’une petite fille qui l’attend chez lui et qui n’est autre que celle du Roi Rouge du « Monde Accéléré », Scarlet Rain. Yuniko « Niko » Yûzuki est en fait venue demander l’aide de Princesse Kuroyuki et d’Haruyuki pour venir à bout du cinquième Chrome Disaster, un joueur dont l’âme est envoûtée par une mystérieuse armure diabolique…

Après deux premiers tomes un peu longs à démarrer mais qui mettaient clairement en place l’univers nécessaire à un bon développement, Accel World entre dans le vif du sujet avec son premier arc narratif dédié à Chrome Disaster, une armure qui possède son porteur.

Les passionnés de MMORPG savent à quel point le stuffing est important. Pour pouvoir s’aventurer dans les niveaux les plus complexes, il faut avoir l’équipement adéquat. Malheureusement, plus certaines pièces sont puissantes, plus elles ont de chance d’avoir un contrecoup négatif (poison, poids, …). C’est le cas de l’armure Chrome Disaster.

Même si cette dernière confère à l’utilisateur une force exceptionnelle, elle prend le contrôle total de son hôte et le pousse à tout détruire sans discernement. Le problème pour Niko, c’est que c’est un membre de sa faction qui sème la mort… C’est donc à elle qu’incombe la lourde tâche de régler le problème.

Dans le monde accéléré, les chefs de couleur pure ont un pacte de non agression qui stipule que les factions ne peuvent pas « s’éliminer » les unes autres. Malheureusement, à cause de Chrome Disaster qui massacre sans regarder, Scarlet Rain commence à se trouver dans le collimateur des autres rois de couleur pure.

Niko est un personnage que l’on pourrait qualifier d’ultra-traditionnel, même dans l’univers d’Accel World. La petite jeune fille qui se prend un peu pour une petite soeur hautaine mais qui en fait possède ses propres fêlures n’a rien de nouveau et cette version ne viendra pas renouveler le genre. Même si on s’attache assez facilement à elle lorsqu’on la voit mettre tout son énergie dans le combat, on aimerait quand même un peu plus d’originalité dans les personnages.

L’histoire reste encore assez basique même si la récupératrice de points du tome 3 donne un petit côté mystérieux (mais toujours un peu prévisible) pour la background story de Kuroyuki. Il y avait pourtant de quoi faire des choses intéressantes avec ce personnage et l’auteur aurait peut-être dû le creuser un peu plus avant de se lancer dans l’histoire (plus classique) du Roi Rouge.

Le petit plus, c’est l’apparition en mode guest de Kirito (un gros coup de fanservice comme on les aime et sans utilisation de grosses poitrines s’il vous plaît !).
Le personnage principal de Sword Art Online va croiser le fer avec Haruyuki. Même si le combat se termine de manière assez frustrante, on a le droit à une jolie démonstration de talent de l’épéiste qui n’a rien perdu après son passage dans SAO ou ALO.

On peut d’ailleurs situer plus ou moins ce passage dans la chronologie de SAO puisque Kirito discute avec Suguha de la façon de voler de Silver Crow. On se trouve donc quelque part après le deuxième arc de la série et un peu avant Phantom Bullet.

Pour finir, l’édition n’a pas changée depuis les deux premiers tomes d’Accel World. On a toujours le format traditionnel de l’éditeur, plutôt agréable au niveau de la traduction et de la prise en main et avec une petite page couleur en début de tome. Pas de prise de risque au niveau de la couverture, c’est du laminé traditionnel et sans reflet ; classique mais efficace.

AccelWorld-Ototo-manga-tome-3 AccelWorld-Ototo-manga-tome-4 AccelWorld-Ototo-manga-tome-5

Après deux premiers tomes un peu longs à démarrer mais qui mettaient clairement en place l'univers nécessaire à un bon développement, Accel World entre dans le vif du sujet avec son premier arc narratif dédié à Chrome Disaster, une armure qui possède son porteur. Les passionnés de MMORPG savent à quel point le stuffing est important. Pour pouvoir s'aventurer dans les niveaux les plus complexes, il faut avoir l'équipement adéquat. Malheureusement, plus certaines pièces sont puissantes, plus elles ont de chance d'avoir un contrecoup négatif (poison, poids, ...). C'est le cas de l'armure Chrome Disaster. Même si cette dernière confère à l'utilisateur une force exceptionnelle,…

Plus vite que l'internet

Graphisme - 65%
Histoire - 60%
Mise en scène - 66%
Originalité - 50%
Edition - 70%
Dans son genre - 75%

64%

Speed

Ce deuxième arc continue à développer un monde toujours plus intéressant en faisant apparaître des personnages plus variés et (un poil) moins clichés que les premiers. Avec un petit caméo de Kirito, la série devrait attirer l'oeil des fans de Sword Art Online et lui donner une meilleure visibilité. Beau boulot Ototo !




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner