Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / A Silent Voice – Tome 3

Publicité

ASilentVoice3

A Silent Voice – Tome 3

A Silent Voice – Tome 3 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Koe no katachi
Dessin : Yoshitoki OIMA
Scénario : Yoshitoki OIMA
Traduction : Géraldine OUDIN
Prix : 6.6 €
Nombre de pages : 224
Date de parution : 14/05/2015

Cinq ans après leur dernière rencontre, Shoya parvient à retrouver Shoko. À sa grande surprise, la jeune fille accepte de lui parler et ne semble pas lui en vouloir ! Les deux adolescents commencent à se rapprocher peu à peu, tandis que dans le même temps Shoya se lie d’amitié avec un garçon de sa classe, Tomohiro. Déterminé à changer pour rendre à Shoko le bonheur qu’il lui a volé, le lycéen décide d’affronter son passé en reprenant contact avec d’anciennes camarades de classe…

A Silent Voice, le shônen sentimental de Ki-oon, continue avec un troisième tome dans la continuation du second, c’est à dire que la détermination de Shoya continue à rayonner, non pas parce qu’il évolue mais parce qu’il a évolué.

Le jeune garçon n’est clairement plus celui qu’il était au collège dans la mesure où il n’aurait jamais pu se tenir à une telle ligne de conduite à l’époque. Fini l’époque du petit qui veut être le centre d’attention et avoir plein d’amis superficiels. Non, en jeune adulte, Shoya pense surtout au mal qu’il a fait et à une façon de l’effacer.

Il cherche à rendre à Shoko ces moments de bonheur potentiels qu’il lui a volé et se fout un peu du reste à tel point qu’il a du mal à socialiser dans sa classe. Cependant, une personne va remarquer ses efforts et sa volonté de fer. Doucement, mais sûrement, les croix semblent disparaître des visages qui entoure Shoya.

L’auteur n’hésite pas à malmener son héros en le confrontant à d’anciens « camarades » de classe. Ces derniers ne le voient plus comme avant même s’ils n’ont pas perdu l’affection qu’ils avaient pour lui, du moins pas tous. Ce sera l’occasion pour lui de tenter de réconcilier tout le monde, Shoko y compris même si ce n’est pas la chose la plus facile pour la jeune fille…

Yoshitoki OIMA maîtrise son sujet, graphiquement et scénaristiquement. Que ce soit au niveau du détail visuel (les croix qui disparaissent des visages des gens qui commencent à se rapprocher de lui) ou de sa façon de lier le passé et le présent de son oeuvre, il y a un vrai travail de forme qui force le respect.

A Silent Voice, le shônen sentimental de Ki-oon, continue avec un troisième tome dans la continuation du second, c’est à dire que la détermination de Shoya continue à rayonner, non pas parce qu’il évolue mais parce qu’il a évolué. Le jeune garçon n’est clairement plus celui qu’il était au collège dans la mesure où il n’aurait jamais pu se tenir à une telle ligne de conduite à l’époque. Fini l’époque du petit qui veut être le centre d’attention et avoir plein d’amis superficiels. Non, en jeune adulte, Shoya pense surtout au mal qu’il a fait et à une façon de…

Comment ça on entend mal ?

Graphisme - 60%
Histoire - 70%
Mise en scène - 67%
Originalité - 73%
Edition - 71%
Dans son genre - 83%

71%

Plic

Ce troisième tome de Koe no Katachi (A Silent Voice) est très bon, aucun doute là-dessus. On retrouve tous les éléments qui font le succès d’une comédie romantique : deux personnages principaux qui se tournent autour depuis longtemps, des situations drôles… Ajoutez un scénario construit sur un thème difficile à exploiter et vous remarquerez qu’OIMA s’en sort quand même super bien ! 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner