Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / A Certain Magical Index – Tome 14

Publicité

Index14

A Certain Magical Index – Tome 14

A Certain Magical Index – Tome 14 Éditeur : Ki-oon
Titre original : To Aru Majutsu no Index
Dessin : Chûya KOGINO
Scénario : Kazuma KAMACHI
Traduction : David LE QUERE
Prix : 6.6 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 23/04/2015

La course-poursuite continue dans le district 5 : pour retrouver la trace d’Oriana, Motoharu est de nouveau obligé d’utiliser ses pouvoirs, ce qui porte un rude coup à son organisme. Incapable de tenir tête à la jeune femme dans son état, il tente un ultime coup de bluff en prétendant que Kaori Kanzaki est en route pour la Cité Académique ! L’astuce fonctionne, mais, dans sa fuite, la transporteuse tombe sur Aisa, qu’elle prend pour un membre de l’Église anglicane, et la laisse entre la vie et la mort ! Fou de rage, Tôma ne compte pas en rester là…

C’est le premier jour de la compétition des étoiles, la fête sportive de la Cité Académique, mais le pauvre Tôma va avoir du mal à y participer. Comme d’habitude, il s’est fait embarqué dans une histoire qui le dépasse complètement.

Au niveau de l’originalité, ce n’est pas toujours ça puisque le conflit proposé est encore centré sur la querelle entre les deux Eglises. La rivalité ne semble pas s’atténuer et les fidèles semblent de plus en plus fous. La dénommée Oriana cherche à convertir toutes la Cité Académique avec un artefact, rien que ça.

Ce qu’on peut apprécier, c’est que, plutôt que de nous montrer un combat bien bourrin, les auteurs font passer ça de manière plus subtile. Tôma fait ce qu’il sait faire de mieux : utiliser sa tête. Avant de pouvoir vaincre la jeune femme, il faut comprendre son plan et la trouver.

Le running gag continue avec Index que l’on voit pendant… hum… 3 cases. J’ai vraiment du mal à comprendre la position de l’auteur sur l’utilisation du personnage éponyme de son titre. On peut comprendre qu’il veuille la placer comme un « élément à protéger » mais là, ça en devient assez ridicule…

On n’en a pas parlé depuis un petit moment mais le trait a bien évolué. Alors qu’il pouvait sembler un peu vide au début de la série (avec une grosse dose blanc), on remarque que le dessinateur a progressé énormément dans l’utilisation des trames, ce qui permet de donner un peu plus de profondeur à ses personnages mais aussi aux décors.

 

C’est le premier jour de la compétition des étoiles, la fête sportive de la Cité Académique, mais le pauvre Tôma va avoir du mal à y participer. Comme d’habitude, il s’est fait embarqué dans une histoire qui le dépasse complètement. Au niveau de l’originalité, ce n’est pas toujours ça puisque le conflit proposé est encore centré sur la querelle entre les deux Eglises. La rivalité ne semble pas s’atténuer et les fidèles semblent de plus en plus fous. La dénommée Oriana cherche à convertir toutes la Cité Académique avec un artefact, rien que ça. Ce qu’on peut apprécier, c’est que,…

Du rififi à la Cité Académique

Graphisme - 63%
Histoire - 33%
Mise en scène - 46%
Originalité - 50%
Edition - 68%
Dans son genre - 59%

53%

Run !

Dans l’ensemble, A Certain Magical Index est toujours une série qui passe « bien » mais sans plus. Elle contient tous les éléments du shônen classique et ce n’est pas ce quatorzième volume qui va venir le contredire avec ses nombreux raccourcis et son deus ex machina.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner