Publicité

Publicité

6000-3

6000 – Tome 3

6000 – Tome 3 Éditeur : Komikku
Titre original : 6000
Dessin : Nokuto KOIKE
Scénario : Nokuto KOIKE
Traduction : Ryoko AKIYAMA
Prix : 7.9 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 02/07/2015

Comme possédé, le Dr Hershback a sombré dans une folie meurtrière et cannibale et a attaqué Kengo, suite à quoi le jeune homme se retrouve mal en point et dans une situation plus que délicate. Dans le même temps, la station est en proie à une brutale augmentation de la pression…

Sachant que trop parler des événements de ce troisième volume reviendrait à vous ruiner une grosse partie de l’histoire, je ne vais évoquer qu’un seul élément histoire de limiter les dégâts.

L’attaque du Dr Hershback va venir donner des informations importante sur la nature de la menace qui pèse sur les résidents du Cofdeece. Alors que ces derniers sont isolés par « ceux d’en haut », ils vont devoir affronter des créatures très proches des zombies mais qui possèdent des particularités spectrales.

En effet, ils apparaissent comme des ombres assoiffées de chair, des choses dénuées de consistance, de forme physique. La façon dont l’auteur les dessine vient d’ailleurs renforcer cette idée de légèreté. KOIKE utilise un noir profond, sans trames, où il va engouffrer certaines scènes.

On se sent presque aspiré dans cette absence de couleur, de lumière et même de vie. Pourtant, ces « créatures » semblent n’avoir aucun mal à se déplacer dans ces ténèbres, ce qui leur confère un aspect inquiétant et les rend difficiles à appréhender.

6000 est un titre qui capitalise sur la pression, le non-dit, l’angoisse. Même si on nous donne des pistes sur l’origine de la menace, on ne sait jamais vraiment ce qu’ils sont, pourquoi il s’attaquent à l’équipage du complexe et surtout, pourquoi les pontes de la société ne leur vienne pas en aide (même si le dernier tome devrait nous éclairer sur ce point).

Sachant que trop parler des événements de ce troisième volume reviendrait à vous ruiner une grosse partie de l’histoire, je ne vais évoquer qu’un seul élément histoire de limiter les dégâts. L’attaque du Dr Hershback va venir donner des informations importante sur la nature de la menace qui pèse sur les résidents du Cofdeece. Alors que ces derniers sont isolés par « ceux d’en haut », ils vont devoir affronter des créatures très proches des zombies mais qui possèdent des particularités spectrales. En effet, ils apparaissent comme des ombres assoiffées de chair, des choses dénuées de consistance, de forme physique. La façon…

Sous l’eau, personne ne vous entendra crier…

Graphisme - 72%
Histoire - 60%
Mise en scène - 68%
Originalité - 50%
Edition - 71%
Dans son genre - 67%

65%

Gloub

Au final, on se retrouve avec un tome prenant, à la mise en scène excellente, véritablement soignée. Il y a une envie d’inspirer l’angoisse visible dans le travail de Nokuto KOIKE et on espère qu’il réussira son final avec brio.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner