Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Animé / Chroniques Simulcast / One Piece – Adventure of Nebulandia

Publicité

One Piece - Adventure of Nebulandia
©Eiichirô ODA, Shueisha / Toei Animation

One Piece – Adventure of Nebulandia

One Piece – Adventure of Nebulandia Éditeur : Crunchyroll
Titre original : Adobenchâ Obu Neburandia
Créateur original : Eiichiro ODA
Format : OAV
Episode(s) : 1
Durée : 100 min
Studio : Toei Animation
Réalisateur : Konosuke UDA
Character designer : Eiichiro ODA
Site officiel

Luffy et son équipage doivent à nouveau faire face à ceux qui leur avaient donné tant de mal durant le Davy Back Fight. Ils les retrouvent sur l’île de Nebulandia, territoire possédant un brouillant qui annule les pouvoirs des fruits du démon. Evidemment, Foxy a de nouveaux atouts dans sa manche mais aussi trois nouveaux membres d’équipage. Sans les pouvoirs de leurs fruits du démon, les membres de l’équipage du Chapeau de Paille peuvent-ils faire face à la roublardise de Foxy ? 

Disponible dans les pays où Crunchyroll diffuse One Piece, le public français n’a pas encore eu le droit à la diffusion de Aventure of Nebulandia qui se fera probablement sans trop tarder sur J-One, comme pour d’autres épisodes spéciaux de la série. Pour ceux qui connaissent un peu le manga, l’arc du “Davy Back Fight” reste l’un des plus loufoques imaginés par Eiichiro ODA. Lors de l’annonce du TV Special, le retour de Foxy ne pouvait que faire rêver les amateurs du technicien roublard.

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee

Malheureusement, le spectateur est coupé très rapidement dans son élan. Le début de l’épisode a ce petit côté « nostalgie », juste ce qu’il faut pour accrocher le fan. Aveuglé par le plaisir de revoir Foxy, on ne voit pas trop ce qui se trame dans le background et lors de la première épreuve… c’est le drame. La revanche tant attendue est interrompue par la Marine c’est une aventure complètement différente qui commence.

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee

Luffy se voit privé de ses deux membres d’équipages les plus puissants : Zoro et Sanji, victime d’un champignons aux mêmes effets que le fruit de Perona. Le capitaine va donc aller les délivrer et se retrouvera aux prises avec un stratège du Gouvernement Mondial qui amènera nos héros sur une île qui rendra tous les pouvoirs (issus de fruits du démon) inutiles.

L’ennemi principal n’est donc pas Foxy mais un vice-amiral au charisme si limité que vous oublierez très probablement son nom (Komei) une fois le visionnage terminé… Cet antagoniste fait un peu penser à Z dans sa conception de la justice qui se doit d’être absolue même s’il apporte une nuance avec sa haine des fruits du démon. Ne vous attendez pas à voir un petit passage flashback (malgré une durée d’une heure et quarante minutes…), autre confirmation que le personnage n’a pas plus d’intérêt que ça…

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee

Que ce soit Komei ou ses deux acolytes, le chara-design n’a rien de fantastique. Ces trois nouveaux personnages n’ont pas l’air d’avoir bénéficié d’un soin tout particulier et on obtient ce que j’appelle des randoms soit des nouveaux intervenants qui n’ont aucune personnalité réelle, facilement interchangeables avec d’autres personnages secondaires de la série.

Le rythme est particulièrement mal maîtrisé avec de grosses longueurs et pas mal d’interventions plus que dispensables de la part de Brook ou même de Franky. On se demande aussi l’intérêt de faire revenir Foxy pour, au final, l’utiliser aussi peu. Certains argueront qu’il représente la « caution comédie » de l’épisode, Usopp étant anormalement calme. S’ensuit un retour qui frise le ridicule et qui devient le reflet d’un manque de créativité flagrant. Il y avait vraiment beaucoup mieux à faire à ce niveau là, que ce soit au niveau de la folie des épreuves possibles mais aussi des capacités des nouveaux membre de l’équipage à l’emblème de Renard.

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee

Niveau scénario, on ne sait pas trop où les auteurs ont voulu venir.  Pourquoi ne pas tout simplement réaliser le souhait de nombreux fans et refaire une petite partie de « Davy Back Fight » avec un Foxy qui aurait appris de ses erreurs et qui aurait appris à (encore) mieux maîtriser son fruit du démon ? Quel est l’intérêt de ce nouveau méchant ? Il n’est pas vraiment marquant, il n’a pas le temps d’être développé correctement et ne viendra très probablement pas influer l’histoire principale d’une quelconque manière…

L’animation cet spécial de One Piece n’est pas du niveau de Dragon Ball Super (non, ne jetez pas les tomates tout de suite)… mais presque ! On note certains plans vraiment horribles (et surtout visibles sans vraiment mettre pause) qui se voient surtout sur Chopper et Franky ; ne me demandez pas pourquoi, je serais incapable de l’expliquer même si je serais tenté de dire que les animateurs qui ont travaillé sur la série n’aiment pas ces personnages plus que ça…

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee

Les combats étant très limités (chose assez folle pour One Piece), difficile de vraiment se prononcer à ce niveau là même si il faut avouer qu’on ne sent pas vraiment de ralentissement ou de saccade pendant les quelques scènes d’actions. Cependant, il y a pas mal de plans fixes et saturés de brouillard (très pratique cette île, non ?) qui viennent parsemer l’épisode.

L’une des seules réussites de cet épisode n’est autre que la gestion du son. Les musiques collent bien à l’action et viennent parfois meubler de grosses latences (ou lourdeurs, appelez-les comme vous voulez) qui en avaient bien besoin. On s’attendait aussi à un ending thème original mais la version de Crunchyroll utilise We Go (l’opening theme de la série animée lorsque Luffy et son équipage arrive dans le nouveau monde).

Même en tant que fan, il est assez difficile de véritablement apprécier ce TV Special de One Piece qui n’apporte vraiment rien à la série, que ce soit au niveau du développement des personnages ou même de l’univers étendu de la série. Même une utilisation (déloyale) d’éléments nostalgiques ne réussit pas à remonter le niveau d’un scénario pauvre et une animation indigne d’une telle série. En un mot : décevant.

©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / "One Piece" Production Committee
©Eiichiro Oda / Shueisha, Toei Animation / « One Piece » Production Committee
Disponible dans les pays où Crunchyroll diffuse One Piece, le public français n'a pas encore eu le droit à la diffusion de Aventure of Nebulandia qui se fera probablement sans trop tarder sur J-One, comme pour d'autres épisodes spéciaux de la série. Pour ceux qui connaissent un peu le manga, l'arc du “Davy Back Fight” reste l'un des plus loufoques imaginés par Eiichiro ODA. Lors de l'annonce du TV Special, le retour de Foxy ne pouvait que faire rêver les amateurs du technicien roublard. Malheureusement, le spectateur est coupé très rapidement dans son élan. Le début de l'épisode a ce petit côté "nostalgie", juste ce…

Avec une écriture aussi brumeuse...

Histoire - 38%
Character design - 53%
Réalisation - 72%
Animation - 50%
Son - 74%
Dans son genre - 60%

58%

Mou

Alors qu'ils auraient pu choisir la facilité et proposer une belle revanche au premier Davy Back Fight, les scénaristes ont préféré tenter quelque chose d'un peu différent. Malheureusement, ce n'est pas l'originalité qui prime et on se retrouve avec un épisode un peu trop long pour l'idée qu'il veut faire passer.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner