Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Animé / Brotherhood : Final Fantasy XV – Épisodes 1~4

Dossier Boichi

Publicité

© 2016 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.

Brotherhood : Final Fantasy XV – Épisodes 1~4

Brotherhood : Final Fantasy XV – Épisodes 1~4 Éditeur : Wakanim
Titre original : Brotherhood : Final Fantasy XV
Créateur original : Square Enix
Format : OAV
Episode(s) : 5
Durée : 12 min
Studio : A-1 Pictures
Réalisateur : Soichi MASUI
Character designer : Shinichi KURITA
Site officiel

Alors qu’il sillonne les routes aux côtés de trois amis proches, à la veille de son mariage à la princesse Lunafreya Nox Fleuret, le prince Noctis apprend à la radio l’invasion de son royaume par les forces impériales, à la veille de la signature du traité de paix. Mais ce n’est pas tout : le même communiqué lui apprend que Noctis lui-même, le roi Regis ainsi que Lunafreya ont péri aux mains de l’envahisseur. Afin de découvrir la vérité et reconquérir le trône, Noctis et ses compagnons seront amenés à surmonter défis après défis dans un monde ouvert d’une beauté à couper le souffle, peuplé de créatures colossales et regorgeant de merveilles, de cultures différentes, et d’ennemis impitoyables.

Le 30 mars 2016 dernier, Square Enix présenta lors de l’événement Uncovered : Final Fantasy XV son projet cross-média autour de son jeu phare : Final Fantasy XV. Parmi tout les projets présentés, celui que nous retiendrons ici est une série d’animation nommée Brotherhood : Final Fantasy XV.

Logo Final Fantasy Brotherhood

Brotherhood est un ONA (Original Net Animation) de 5 épisodes d’une durée de 12 minutes réalisé par le studio d’animation A1-Pictures et produite par Akio ÔFUJI que avons pu interviewer lors de l’édition 2016 du salon Japan Expo.

La série nous raconte comment se sont passées les différentes rencontres entre les héros de Final Fantasy XV que sont Noctis, le prince héritier, et ses amis Gladiolus, Prompto, et Ignis. Quelle est leur relation ? Comment se sont-ils rencontrés ? Le tout est explicité au rythme d’un épisode qui équivaut grosso modo à une rencontre. De ce fait, le ton de l’épisode en question varie en fonction du personnage mis en avant.

Le chara design des personnages est propre, précis et fidèle à celui de Tetsuya NOMURA, créateur original de ces derniers. Niveau décors c’est bien fourni, détaillé et dans un style réaliste. Cela donne un petit avant-goût de certains lieux qui seront présents dans le jeu dont l’anime est tiré.

©2016 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved

Le format de chaque épisode est de 12 minutes en moyenne, ce qui peut paraître court et rapide. On peut donc penser que le déroulement de chaque histoire omet des éléments importants mais il n’en est rien. L’intrigue de chacun des épisodes suit tout simplement son fil conducteur et s’y tient jusqu’au bout sans se perdre ou sans ellipse qui viendrait décontenancer le spectateur.
Le premier épisode nous présente les quatre amis, le second, la jeunesse de Prompto, le troisième, la rencontre de Noctis avec Gladiolus et enfin le quatrième est centré sur Ignis. L’idée de la série étant principalement de raconter des anecdotes pour étendre l’univers de la série (une confidence d’Akio ÔFUJI lui-même lors de son interview), le pari est réussi.

La bande-son n’est pas particulièrement marquante, elle sert uniquement à poser l’ambiance d’une scène (donc en background), il n’y a pas de thème particulier a retenir ou qui reste dans la tête. À noter qu’il n’y a pas d’opening et que l’ending est un simple défilé des différents noms des personnes ayant travaillés sur l’épisode. Ceci n’est pas dérangeant dans la mesure où la durée d’un épisode étant limitée, il aurait été dommage de perdre du temps en mettant des génériques.

© 2016 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.
© 2016 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.

Au final, cette courte série animée (autant en nombre d’épisodes qu’en terme de durée) reste réservée aux aficionados de Final Fantasy et plus particulièrement de ceux désirant en apprendre plus sur l’univers entourant Final Fantasy XV.
Elle est difficilement accessible pour les néophytes et présente peu d’intérêt à la voir indépendamment du jeu puisqu’elle sert d’enrichissement à son univers. Si le spectateur ne s’est pas renseigné un minimum, il aura du mal à rentrer dans la série.

L’anime possède malgré tout des qualités : une réalisation ainsi qu’une animation correctes qui manquaient aux précédents essais de séries animées de la licence comme Final Fantasy : Unlimited (série complètement en marge de la licence principale n’en ayant quasiment que le nom) ou Legend of the Crystal: Final Fantasy (suite de Final Fantasy V) et se situe dans la même veine que Final Fantasy VII: On the Way to a Smile – Episode: Denzel également réalisé par le studio A1-Pictures  et produite par Akio ÔFUJI.

Enfin, il faut savoir que la série d’ONA compte 5 épisodes principaux mais un sixième inédit sera inclus dans les versions disques et ce dernier se consacrera au personnage de Luna.

L’anime est licencié avec les sous-titres anglais (ne demandez pas pourquoi) chez Wakanim en streaming uniquement ou sur la chaîne YouTube officielle de Final Fantasy XV avec les sous-titres multilingues dont le français.

Une fantaisie en demi-teinte...

Histoire - 59%
Character design - 61%
Réalisation - 60%
Animation - 65%
Son - 63%
Dans son genre - 62%

62%

Kweh !

Dédié avant tout aux fans de la licence et servant à patienter jusqu'à la sortie de Final Fantasy XV, Brotherhood reste agréable à regarder mais ne marquera cependant pas les esprits, servant principalement de mise en bouche pour le jeu de Square Enix et pas plus.




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner