Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Cinéma / Un film live pour la licence One Piece ?

Dossier Boichi

Publicité

One Piece
(C)尾田栄一郎/集英社

Un film live pour la licence One Piece ?

Selon Business Wire, le manga One Piece de Eiichiro ODA va avoir droit à son adaptation en film live.

Mise à jour du 17 juin 2016 : Dans un communiqué à ANN, l’éditeur japonais Shueisha dément tout projet de film live, sans donner plus de précision.

C’est la compagnie chinoise Shanghai Minghuan Investment Co., Ltd. qui a annoncé avoir obtenu les droits d’exploitation de la licence pour 1,6 milliards de yens.
Le rôle principal de Monkey D. Luffy devrait être tenu par l’acteur japonais Masataka KUBOTA (qui a joué Light dans le drama de Death Note). L’actrice chinoise Xie LEILEI (du groupe GNZ48) est, elle, annoncée dans le rôle de Charlotte Pudding.

Masataka KUBOTA
Masataka KUBOTA

Le communiqué annonce que l’accord signé « donne le droit à la société de développer un film live en relation, des séries TV et d’autres dérivés. » L’exploitation de la licence ne devrait, donc, pas se limiter à ce seul long-métrage.

A ce stade, pas d’information sur le réalisateur choisi, la date de diffusion et la disponibilité à l’international.

En France, le manga d’Eiichiro ODA est publié aux éditions Glénat.
La série TV animée, produite par Toei Animation, est diffusée sur J-One et publiée en vidéo chez Kana Home Video. Les longs métrages animés de la licence sont édités chez Kazé.

SYNOPSIS : MANGA
Nous sommes à l’ère des pirates. Luffy, un garçon espiègle, rêve de devenir le roi des pirates en trouvant le « One Piece », un fabuleux trésor. Par mégarde, Luffy a avalé un jour un fruit démoniaque qui l’a transformé en homme caoutchouc. Depuis, il est capable de contorsionner son corps élastique dans tous les sens, mais il a perdu la faculté de nager. Avec l’aide de ses précieux amis, dont le fidèle Shanks, il va devoir affronter de redoutables pirates dans des aventures toujours plus rocambolesques.

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner