Publicité


Accueil / Actualité / Actualité Manga / Yoshihiro TOGASHI se confie à propos de son travail sur Hunter x Hunter

Yoshihiro TOGASHI se confie à propos de son travail sur Hunter x Hunter

Yoshihiro TOGASHI, le mangaka de YuYu Hakusho et Hunter x Hunter, s’est longuement confié dans le cadre du catalogue de l’exposition des 50 ans du Weekly Shônen Jump et le magazine de pré-publication en a publié quelques extraits qui éclairent sur sa façon de voir son manga.

A propos de la genèse de Hunter x Hunter :

« C’est peut-être une façon bizarre de l’expliquer mais, à l’époque, je pensais que, pour mon titre à venir, je devais viser un « hit » puisque j’écrivais quand même pour le Shônen Jump. J’observais les sondages des lecteurs avec intérêt depuis la dernière partie de la publication de YuYu Hakusho. Je ne regardais pas seulement ma position mais aussi ce qui était numéro 1 et avec quel type d’histoire. Après avoir tout analysé, j’en ai conclu que les titres populaires étaient soit des mangas de sports, soit des mangas de combat, des histoires où il y avait clairement un vainqueur et un vaincu. C’est ainsi que je me suis mis à penser que si je devais écrire quelque chose de nouveau, il faudrait que ça soit un manga de combat. »

A propos de Gon (Hunter x Hunter) :

« Au départ, j’ai voulu faire en sorte que Gon soit un bon garçon qui dominerait les sondages tels que « Personnage que vous voudriez avoir comme fils » mais alors que la publication approchait, ou du moins pendant que j’étais sur les travaux préparatoires, j’ai senti que ça ne lui correspondait pas trop. Un garçon qui abandonnerait sa mère adoptive pour devenir un Hunter n’est pas vraiment un bon garçon, n’est-ce pas ? C’est là que j’ai commencé à penser : « Celui là, c’est un gamin complètement fou !. ». Cependant, je ne pouvais pas y faire grand chose. Après tout, c’est une façon de réagir assez normale pour un garçon qui a été abandonné par son père pour devenir un Hunter. C’est un personnage qui s’est créé naturellement. »

« Si j’avais fait de mon protagoniste un « garçon propre sur lui » et que je l’avais lancé dans un manga de combat, il y aurait eu des soucis pour le mettre en scène lorsqu’il aurait voulu en découdre. Pourtant, ça aurait pu être une histoire amusante à écrire, mais j’ai pensé que ce n’était pas ce que voulais faire avec Hunter. Je ne voulais pas brusquer mon lecteur qui venait lire des combats. En faisant de mon héros, Gon, un « gamin fou », j’ai pu écrire des combats sans avoir à représenter les conflits moraux du personnage. »

« En gros, je fais les choses à ma façon. D’un point de vue d’un observateur externe, la série que j’écris en ce moment peut paraître comme une corvée mais personnellement, j’adore l’écrire. Quand j’étais plus jeune, on m’interdisait de faire les choses qui me plaisaient. Maintenant, je peux finalement m’y mettre ! »

A propos d’Akuten Wars et Level E :

« Je veux aussi parler des comédies romantiques. Je suis trop vieux pour écrire ce genre d’histoire et en plus, je crois que si je le faisais, ça serait mieux que je laisse les dessins à quelqu’un d’autre, un peu comme le manga l’an dernier dont je n’ai écrit que le scénario (Akuten Wars, illustré par Mizuno HACHI). En réalité, si le fait d’avoir quelqu’un d’autre au dessin permet d’avoir un meilleur rendu artistique, je n’y suis absolument pas opposé. J’ai toujours pensé que Level E avec un style plus réaliste aurait été plus plaisant. Je crois vraiment que je peux me contenter du scénario dans certains genres.

A propos de la fin de Hunter x Hunter :

« Ceci étant dit, je dois finir d’écrire Hunter x Hunter. On est arrivé à un point où, soit l’histoire se termine, soit je meurs avant que cela n’arrive… mais j’ai bien l’intention de la terminer ! Même si on peut dire qu’à un certain point de l’histoire (quand Gon rencontre Gang), elle s’est terminée. Je crois même que certains lecteurs ont du penser : « Mais… ce n’était pas censé être le but du héros ? ». Effectivement, j’ai bien écrit cette partie dans ce sens. Cependant, je n’avais pas vraiment prévu de couper l’histoire à ce moment là et j’espère que mes lecteurs voient qu’il y avait matière à continuer. En tant que lecteur du Jump moi-même, je me souviens avoir pensé : « Ce manga ne devrait-il pas s’arrêter là ? » et m’énerver en le voyant continuer encore et encore… Cependant, Hunter x Hunter est une série qui, dans son état actuel, ne me donne pas cette impression et en me mettant dans la position du lecteur, j’ai même envie de continuer à la lire. En tant qu’auteur, il y a encore beaucoup de choses que je veux écrire, que j’aimerais écrire et tout ce que je peux espérer, c’est qu’il y ait des gens qui voudraient bien m’accompagner dans ce voyage. »

Traduit du japonais par VeraciousCake
Traduit de l’anglais par Ours256

Au Japon, les 35 tomes de Hunter x Hunter ont été imprimés à 72 millions d’exemplaires.
En France, la série est éditée chez Kana.

SYNOPSIS
Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux… ?! Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Isoka le magicien font preuve d’un cruauté pour le moins inquiétante…

 

Source : VeraciousCake




A propos de Manga Mag

Manga Mag est un site francophone consacré au manga et à l'animation japonaise, à travers des chroniques de titres, des dossiers, des reportages et l'actualité du domaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.