Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Événements / Une exposition consacrée au magazine HiBaNa au Festival d’Angoulême

Publicité

HiBaNa
© Shogakukan Inc.

Une exposition consacrée au magazine HiBaNa au Festival d’Angoulême

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême proposera une exposition consacrée au magazine de pré-publication de mangas HiBaNa de Shogakukan.

« Comment les éditeurs et les auteurs japonais produisent-ils leurs mangas, cette forme de bande dessinée qui a su conquérir le monde ? L’exposition produite en collaboration avec l’éditeur Shogakukan s’efforce de lever un coin du voile à travers l’exemple de l’un de ses magazines, le mensuel HiBaNa. »

Héritier de feu le magazine Ikki (Afterschool Charisma, Dorohedoro, Levius, Sunny…), on y trouve publiés, en autres, les mangas DorohedoroLe Monde selon UchuYôkai Watch – Koma-san – Hanabi to Kiseki no JikanYukibana no Tora (Akiko HIGASHIMURA), Yûsha-tachi (Inio ASANO)…

« Positionnement des séries, accompagnement des auteurs et de leurs créations, conception des couvertures, opérations promotionnelles, distribution, interaction avec les lecteurs… tous les aspects du travail développé par une maison d’édition japonaise autour de l’un de ses magazines de bande dessinée sont abordés dans l’exposition. »

Dans le cadre de l’exposition, la mangaka Ayako NODA (Le Monde selon Uchu) sera l’une des invités du festival.

HiBaNa
© Shogakukan Inc.

C’est un magazine publié par les éditions Shogakukan (l’un des trois géants du monde éditorial japonais) qui s’est prêté à cette expérience inédite de collaboration avec le Festival: HiBaNa (soit, littéralement, « L’Étincelle »), un mensuel lancé au printemps 2015 à destination des jeunes adultes japonais, notamment les étudiants.
Positionné sur une approche plutôt « artistique » du manga et prioritairement destiné à un public féminin – les deux tiers du lectorat –, HiBaNa (héritier du magazine récemment disparu Ikki, longtemps considéré comme l’un des fleurons de la bande dessinée d’auteur au Japon) accueille une vingtaine de séries à chaque numéro, à raison de cinq cents à six cents pages de bande dessinée tous les mois. Les personnages et l’intensité émotionnelle de leurs aventures, tous univers confondus, sont au cœur du projet éditorial du périodique.

HiBaNa 2015-4 HiBaNa 2015-11 HiBaNa 2015-10

HiBaNa 2015-09 HiBaNa 2015-07 HiBaNa 2015-5
© Shogakukan Inc.

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême se déroulera du 28 au 31 janvier 2016 dans plusieurs pôles dans la ville d’Angoulême.

angouleme43angouleme43-2

Source : Festival BD d'Angoulême

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner