Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Toyotarô, l’auteur du manga Dragon Ball Super, se confie

Publicité

Dragon Ball Super 1

Toyotarô, l’auteur du manga Dragon Ball Super, se confie

Toyotarô est le mangaka à qui l’on doit la version manga de Dragon Ball Super, mais il est aussi celui qui a dessiné l’adaptation du long-métrage Dragon Ball Z: Fukkatsu no ‘F’ (Dragon Ball Z – La Résurrection de ‘F’) ainsi que la sérialisation en BD du jeu vidéo Dragon Ball Heroes.
Il s’est fait connaître sous le pseudo Toyble avec son dôjinshi Dragon Ball AF avant de devenir l’artiste officiel des nouveaux titres autour de Dragon Ball, adoubé par Akira TORIYAMA.

Présent au New York Comic Con qui s’est tenu il y a quelques jours, il s’est entretenu avec les équipes d’Anime News Network dans une interview dont nous vous proposons ici une traduction.

ToyotaroVotre manga est maintenant publié en anglais. Qu’est-ce que ça vous fait d’être impliqué dans une série à la renommée internationale comme Dragon Ball

Toyotarô : C’est incroyable de travailler sur un titre aussi connu. Il a une importance capitale pour les fans donc je ressens une grande responsabilité quant à créer quelque chose qui ne les décevra pas. C’est quelque chose qui me travaille chaque jour.

Est-ce que vous pensiez un jour travailler pour Shueisha sur la suite officielle de Dragon Ball ? Était-ce un de vos objectifs? 

Toyotarô : Pas vraiment. J’adorais Dragon Ball mais je ne me suis jamais vraiment préoccupé de l’endroit où je serais publié. Je ne suis jamais arrêté de dessiner pendant des années.

Il semble que vous ayez une relation professionnelle forte avec Akira TORIYAMA. Il vous donne la ligne directrice et vous vous occupez des détails. Quelle est la chose la plus intéressante quand il s’agit de travailler avec lui ? 

Toyotarô : Chaque mois, je vais créer un storyboard qu’il va lire pour pouvoir me donner son avis et suggérer des changements. Quand je travaille avec TORIYAMA, il y a pas mal de scènes qu’il me félicite d’avoir imaginé mais il est très pointilleux sur d’autres choses et va toujours pointer des petits détails qui ne lui plaisent pas pour que je les corrige. Quand il le fait, je pense toujours : « Il faut croire que je ne comprends pas complètement la façon dont il voit les choses ! ». Ses corrections et ses retours sont incroyablement précis et toujours utiles.
C’est vraiment amusant de pouvoir se rapprocher toujours plus de sa façon de penser.

Qu’est-ce qui vous a surpris le plus dans votre relation professionnelle ?

Toyotarô : Tout d’abord, pour être honnête, j’ai trouvé surprenant qu’il accepte que quelqu’un comme moi continue son travail. L’autre élément, c’est que je pensais que TORIYAMA serait plus regardant au niveau de l’histoire alors qu’en fait, il est beaucoup plus pointilleux sur les gags et les moments de comédie !
On voit tout de suite qu’il adore ce genre de scènes.

Toyotaro
Toyotaro (c) DR

Est-ce qu’il y a certains détails de son travail graphique que vous admirez et auxquels vous vous référez souvent ? 

Toyotarô : J’ai vraiment confiance en ma capacité à reproduire ce que TORIYAMA a créé avec ses personnages, même au niveau des subtilités. Par contre, quand il s’agit de robots et de mecha, je n’ai jamais vraiment essayé de le copier et j’ai vite réalisé que j’avais vraiment besoin de les travailler !

Quand avez-vous commencé à lire Dragon Ball ?

Toyotarô : Je pense que j’étais à l’école primaire. Je suis rentré dans le monde de TORIYAMA avec Dr SlumpDragon Ball n’est venu qu’ensuite.
J’étais à l’école primaire donc je n’ai pas vraiment de souvenirs exacts sur cette époque mais je me rappelle que j’étais vraiment obsédé par le manga !

Aviez-vous un personnage préféré quand vous étiez gamin ? 

Toyotarô : Goku ! C’est toujours le numéro un !

Est-ce qu’il y a un personnage que vous préférez dessiner ? 

Toyotarô : Le groupe de Pilaf ! Ils sont petits et je peux les déplacer un peu où je veux et comme je veux ! En plus, leurs expressions comiques sont vraiment amusantes à dessiner !

Vous avez un petit peu de liberté pour changer la ligne directrice donnée par Akira TORIYAMA. Jusqu’ici, quelle est le changement le plus important que vous ayez fait ? 

Toyotarô : Fondamentalement, je ne dévie pas des guides imaginés par TORIYAMA. Quand il s’agit de poser le point A et le point B du scénario, c’est écrit comme il me le précise. Par contre, les détails entre ces deux points, je peux les imaginer tout seul. L’arc avec Trunks par exemple n’aura pas exactement le même déroulement dans l’animé et le manga. La révélation sera la même mais y arriver ne sera pas totalement identique.
Chaque medium tirera parti des avantages qui lui sont propres pour proposer une expérience différente. Les scènes sur lesquelles je veux vraiment que les fans se concentrent sont les gags puisque je suis totalement libre dans leur création.

Est-ce qu’il y a une certaine pression pour trouver l’équilibre entre nouveaux personnages et les préférés des fans ?

Toyotarô : Il y a effectivement des personnages qui sont des piliers de la série que tout le monde adore et qui ne peuvent pas changer. Il est donc difficile de créer des personnages qui vont se hisser à ce niveau… !

Quelle est la phase la plus difficile dans la création du manga ?

Toyotarô : Ce que je reçois de TORIYAMA, ce n’est qu’une feuille de papier avec des mots. Il n’y a pas de dessins ou autre. Du coup, quand je le lis, il faut que je m’occupe des détails : expressions faciales des personnages, leur posture lorsqu’ils vont dire une certaine phrase… Souvent, TORIYAMA ne me fait pas de retour sur ces détails donc je les travaille beaucoup puisque je sais qu’au final, c’est mon interprétation que les lecteurs auront.
J’adorerais avoir TORIYAMA assis juste à côté de moi pour pouvoir lui poser des questions en permanence mais malheureusement, ce n’est pas possible !

Dragon Ball Super 1Quelle est votre relation avec l’animé Dragon Ball Super ? 

Toyotarô : En ce moment, je ne suis pas très impliqué dans sa conception. Cependant, je pense que je vais l’être un peu plus dans le futur. Pour l’instant, je reçois plus d’information de l’équipe de production de l’animé que je ne leur en donne. L’animé est un peu plus avancé dans l’histoire mais dans un futur proche, je serais devant donc l’information ira dans l’autre sens.
En tout cas, on continuera à se soutenir l’un et l’autre dans l’avenir.

Si vous ne dessiniez pas Dragon Ball Super et que vous pouviez faire une histoire originale, qu’est-ce que ça serait ? 

Toyotarô : Je n’ai jamais rien dessiné d’original ! Je n’ai fait que des spin-offs de Dragon Ball. À un moment, j’ai pensé à faire quelque chose d’original mais j’ai abandonné presque immédiatement !

Est-ce qu’il y a des mangas qui vous inspirent ? 

Toyotarô : Je tire plus d’inspiration des films !
Les visuels d’Akira TORIYAMA sont plus proches de films que de mangas donc j’aime beaucoup les films d’actions très directs avec des combats du bien contre le mal. J’aime bien les films Disney et Marvel. J’aime vraiment le travail de Pixar.

Parmi les gags du manga, est-ce que vous avez un préféré ? 

Toyotarô : Dans l’histoire de Trunks, il y a une scène où le tuteur de Trunks explique une certaine partie de l’histoire et… Je ne peux pas vraiment vous en dire plus ! Essayez de le repérer quand vous lirez le chapitre !

Dragon Ball Z: Fukkatsu no ‘F’
©Toyotarô, Akira Toriyama / Shueisha

Le premier tome du manga Dragon Ball Super de Toyotarô paraîtra en version anglaise chez Viz Media le 2 mai 2017. Il n’a pas encore été annoncé de version française pour le moment.

Interview : Anime News Network
Traduction :
Ours256

Dragon Ball Super, Vol. 1

Price: EUR 9,49

(0 customer reviews)

6 used & new available from EUR 4,44

Source : Interview sur ANN




A propos de Manga Mag

Manga Mag est un site francophone consacré au manga et à l'animation japonaise, à travers des chroniques de titres, des dossiers, des reportages et l'actualité du domaine.

Laisser un commentaire

banner