Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Une série TV live pour la saga Seirei no Moribito

Publicité

Une série TV live pour la saga Seirei no Moribito

La série de romans Seirei no Moribito de Nahoko UEHASHI va avoir droit à une adaptation en série TV live.

La série sera diffusée sur la chaîne japonaise NHK dans le cadre de ses productions Taiga Drama à partir de mars prochain et devrait compter 22 épisodes répartis sur trois ans. Les dix volumes de la saga littéraire de Nahoko UEHASHI devraient être adaptés dans ces épisodes de longue durée.

Elle sera dirigée par Hiroshi KATAOKA sur une adaptation scénaristique de Sumio ÔMORI.

L’héroïne, Balsa, sera jouée par l’actrice Haruka AYASE, le prince Chagum par Kai KOBAYASHI, Torogai par Reiko TAKASHIMA, Tanda par Masahiro HIGASHIDE, Shuga par Kento HAYASHI, l’Empereur par Tatsuya FUJIWARA…

Seirei-no-Moribito-characters

La saga a déjà été adaptée en manga par Kamui FUJIWARA (Dragon Quest – Emblem of Roto, Unlucky Young Men), et en animé par le studio Production I.G.

SYNOPSIS
Tous les cent ans, un esprit marin sacré pond un œuf avant de mourir, œuf qui est placé au sein d’un être vivant. Cette fois, le destin a choisi Chagum, second prince du Royaume Impérial de Yogo, pour être le réceptacle de cet œuf et devenir ainsi gardien de l’esprit sacré.
Mais au sein de la cour impériale, on pense que le prince est possédé par le démon autrefois vaincu par le fondateur de l’empire. L’empereur se voit contraint, pour sauver l’empire, de faire assassiner son fils. Mais Chagum est sauvé par une guerrière du nom de Balsa qui accepte de prendre à sa charge la protection du jeune prince à la demande de l’impératrice, et de l’emmener vivre avec elle.
Les deux fuyards, tentant d’échapper à la cour impériale, quittent alors le palais et entament ensemble une course pour leur survie…

Source : Wikipédia

Seirei no Moribito

Source : ANN

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Un commentaire

  1. Si seulement l’animé pouvait sortir en France…

Laisser un commentaire

banner