Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Événements / Une pièce de théâtre pour Galaxy Express 999, au Japon

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Une pièce de théâtre pour Galaxy Express 999, au Japon

Galaxy Express 999, le seinen manga de Leiji MATSUMOTO, va être adapté en pièce de théâtre l’an prochain.

La pièce sera écrite par Fumi TSUBOTA et mise en scène par Akiko KODAMA. Le tout sera supervisé par MATSUMOTO lui-même. Les représentations sont prévues du 23 au 30 juin au théâtre Meijiza à Tokyo, les 21-22 juillet au Kitakyushu Performing Arts Center à Kita Kyûshû et du 25 au 29 juillet au Umeda Arts Theater à Ôsaka.


On retrouvera au casting, Akinori NAKAGAWA dans le rôle de Tetsurô Hoshino, HARUKA dans celui de Maetel, Toshiyuki SOMEYA dans celui du Comte Mécanique, Yoko YAZAWA dans celui de Luz, Kei MIYAHARA dans celui de Shadow, Miyu IRINO dans celui de Tochirō Ôyama, OMIYANOMATSU dans celui de Shashô, Hikari ONO dans celui de la mère de Tochirô/la mère de Tetsurô/Promethium, Daisuke TSUKAHARA dans celui de Antares, Kaname OUKI dans celui de Queen Emeraldas et Genki HIRAKATA dans celui de Albator.

En France, le manga est disponible chez Kana.

SYNOPSIS
2358. Comme des milliers d’autres gamins, le jeune Tetsurô Hoshino tente d’échapper à la misère dans les bas-fonds de Mégalopolis et, depuis que sa mère a été tuée par le Comte Mécanique, le plus redoutable des cyborgs, lors d’une chasse aux humains, son obsession est de venger sa mort. Mais afin de châtier le meurtrier, il lui faut devenir lui-même un cyborg. Le seul moyen d’y parvenir est d’embarquer à bord du Galaxy Express pour atteindre la planète Andromède où il pourra obtenir un corps d’androïde. Hélas, le voyage est loin d’être gratuit! Voici cependant qu’une mystérieuse jeune femme dénommée Maetel lui offre la possibilité d’obtenir un billet gratuit à condition qu’il l’accompagne jusqu’au terminus où son objectif se concrétisera…

Source : Comic Natalie




A propos de Marco06

Marco06
Correspondant permanent de Manga Mag au Japon

Laisser un commentaire

banner