Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / New York de Kangaechu annoncé au Lézard Noir

Publicité

©Akino KONDOH

New York de Kangaechu annoncé au Lézard Noir

Le Lézard Noir, éditeur « d’avant-garde et de japonisme décadent », va éditer le manga New York de Kangaechu de Akino KONDOH.

New York de Kangaechu (Chroniques New-Yorkaises) est un webcomic d’abord publié depuis 2008 sur le site de l’auteur et sur Matogrosso, puis en recueil en avril dernier chez Akishobo.

Narrant les pérégrinations de l’artiste à New-York, ce one-shot de 164 pages sera disponible, en France, au printemps 2016.

Le Lézard Noir à déjà édité deux œuvres précédentes de la mangaka : Eiko et Les Insectes en Moi.

newyork_hikkoshi02-1024x713
©Akino KONDOH

BIOGRAPHIE : AKINO KONDOH
Née en 1980, Akino Kondoh a étudié le graphisme à l’Université d’art de Tama, d’où elle fut diplômée en 2003. Elle fit ses débuts en tant qu’artiste de manga avec Kayoko Kobayashi à l’age de 19 ans. Sa sculpture Hakoniwa-mushi, qui a reçu le prix Yayoi Kusama au grand prix de GEISAI-1 en 2002, la projeta dans le monde de l’art. Elle est également connue comme la lauréate du prix d’animation Digista avec The Evening Traveling en 2002.
Akino Kondoh est une artiste qui utilise des média variés tels que la peinture, l’animation, la vidéo et le manga. Ses œuvres expriment une vision très directement sombre et introspective de la féminité prépubère, soutenue par de violents emportements.
Son travail a été exposé dans de nombreuses expositions collectives, “Tokyo Style” (Milliken Gallery, Stockholm), “Psionic Distortion” (Plum Blossoms Gallery, New York), « Fiction@Love » (MoCA Shanghai, Shanghai), “videotheque” (Site Gallery, Sheffield) ou encore à la galerie d’art Mizuma (Tokyo) qui la représente. Elle réside actuellement à New-York.

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner