Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Les mangas sélectionnés pour les Prix du Festival BD d’Angoulême 2017

Publicité

Festival Angoulême BD

Les mangas sélectionnés pour les Prix du Festival BD d’Angoulême 2017

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême vient de dévoiler les titres pour sa sélection officielle. Voici les mangas qui ont été retenus.

La Sélection Officielle 2017

Chiisakobé Chiisakobe Tome 1
de Minetarô MOCHIZUKI (Le Lézard Noir)
« Après avoir rencontré le succès dans le manga d’horreur, le Japonais Minetarô Mochizuki change complètement de ton et de style graphique en adaptant un roman célèbre de Shûgorô Yamamoto. Toute la richesse de son écriture se trouve dans cette comédie humaine drôle et touchante, une histoire intime où le trait et la précision du découpage rendent toute la tension du langage corporel des personnages. »

Last Hero InuyashikiLast Hero Inuyashiki – Tome 1
d’Hiroya OKU (Ki-oon)
« Auteur du manga à succès Gantz, Hiroya Oku a choisi pour sa nouvelle série un héros au profil pour le moins inattendu : un employé de bureau âgé d’une soixantaine d’années ! Atteint d’un cancer et incompris de ses proches, M. Inuyashiki se retrouve doté de super-pouvoirs et se transforme en robot. Il décide alors, pour le temps qu’il lui reste à vivre, de faire le bien autour de lui. »

Le Mari de mon FrèreLe Mari de mon frère - Tome 1
de Gengoroh TAGAME (Akata)
« Maître de l’érotisme homoérotique, Tagame réalise ici un manga grand public qui traite avec intelligence et sensibilité de l’homosexualité et de la famille. Après avoir connu un succès impressionnant au Japon en 2015 avec ce titre, l’auteur participera aux Rencontres Internationales du Festival en janvier 2017. »

SunnySunny T1
de Taiyô MATSUMOTO (Kana)
« Série intimiste et poétique, Sunny se penche sur l’enfance à travers le quotidien des pensionnaires d’un orphelinat. Inspiré des jeunes années de l’auteur, ce manga s’intéresse à la manière dont les histoires nous changent, et cette narration intime, son trait atypique et généreux, ont révélé Taiyou Matsumoto dans le monde entier, faisant de cette série très personnelle son œoeuvre sans doute la plus aboutie. »

La Sélection Jeunesse 2017

Ichiko et NikoIchiko et Niko 1
de Lunlun YAMAMOTO (Kana)
« Vivre à travers leur regard le quotidien d’enfants, c’est le pari de ce manga décalé où Ichiko et Niko, les épatants cousins japonais de Tom-Tom et Nana, proposent leurs inventions les plus folles. Avec son dessin pop et coloré, Lunlun Yamamoto réalise un album malin et inventif sans jamais perdre de vue l’humour loufoque qui ravit les jeunes lecteurs. »

My Hero AcademiaMy Hero Academia 1
de Kôhei HORIKOSHI (Ki-oon)
« Devenir un héros ou un super-méchant ? Lorsque presque tout le monde possède un super-pouvoir, appelé alter, la question paraît bien légitime Mais que se passe-t-il pour ceux qui, comme le jeune Izuku Midoriya, font partie des 20 % n’ayant aucun pouvoir ? Mêlant habilement les codes du manga à ceux du comics made in USA, Kohei Horikoshi réalise un remarquable manga jeunesse. »

La Sélection Patrimoine 2017

Le Club des DivorcésLe Club des Divorcés 1
de Kazuo KAMIMURA (Kana)
« À Tokyo, la jeune Yuko tient un bar où se réunissent différents habitués, divorcés comme elle, pour boire jusque tard dans la nuit dans l’espoir d’oublier leurs soucis et la honte qu’ils ressentent. Dans ce manga réalisé à l’aube des années 1970, Kamimura dénonce avec vigueur l’opprobre qui est jetée au Japon sur les femmes divorcées… »

Prix du Public Cultura 2017

« La Sélection du Prix du Public Cultura est composée de 12 albums choisis par un comité de lecture (collaborateurs Cultura passionnés de BD) issus des 42 albums de la Sélection Officielle. »

Chiisakobé Chiisakobe Tome 1
de Minetarô MOCHIZUKI (Le Lézard Noir)
« Après avoir rencontré le succès dans le manga d’horreur, le Japonais Minetarô Mochizuki change complètement de ton et de style graphique en adaptant un roman célèbre de Shûgorô Yamamoto. Toute la richesse de son écriture se trouve dans cette comédie humaine drôle et touchante, une histoire intime où le trait et la précision du découpage rendent toute la tension du langage corporel des personnages. »

Last Hero InuyashikiLast Hero Inuyashiki – Tome 1
d’Hiroya OKU (Ki-oon)
« Auteur du manga à succès Gantz, Hiroya Oku a choisi pour sa nouvelle série un héros au profil pour le moins inattendu : un employé de bureau âgé d’une soixantaine d’années ! Atteint d’un cancer et incompris de ses proches, M. Inuyashiki se retrouve doté de super-pouvoirs et se transforme en robot. Il décide alors, pour le temps qu’il lui reste à vivre, de faire le bien autour de lui. »

Le Palmarès Officiel du Festival International de la Bande Dessinée récompense des livres publiés en langue française, quel que soit leur pays d’origine, et diffusés dans les librairies des pays francophones entre le 1er décembre 2015 et le 30 novembre 2016.
Ces 9 prix, dénommés les Fauves d’Angoulême, sont attribués pendant la durée du Festival par plusieurs jurys distincts. Ils sont désignés au sein de cinq listes spécifiques d’ouvrages établies en amont, au fil de l’année, par deux Comités de Sélection réunissant des experts reconnus de la bande dessinée.
Ces cinq sélections : Sélection Officielle, Sélection Polar SNCF, Sélection Patrimoine, Sélection Jeunesse et Sélection Bande dessinée alternative – constituent la Compétition Officielle du Festival, et réunissent au total une centaine de livres et publications.
Les prix : Fauve d’Or – Prix du Meilleur Album, Fauve d’Angoulême – Prix Spécial du Jury, Fauve d’Angoulême – Prix de la Série, Fauve d’Angoulême – Prix Révélation, Fauve d’Angoulême – Prix du public Cultura, Fauve Polar SNCF, Fauve d’Angoulême – Prix du Patrimoine, Fauve d’Angoulême – Prix Jeunesse, Fauve d’Angoulême – Prix de la Bande Dessinée Alternative

Le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême se déroulera du 26 au 29 janvier 2017.

Angouleme 44

Source : Festival BD d'Angoulême

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner