Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Le manga To Love Darkness se terminerait au Japon

Publicité

To Love Darkness
©Kentaro YABUKI, Saki HASEMI / SHUEISHA Co.Ltd.

Le manga To Love Darkness se terminerait au Japon

Les informations dévoilées dans le numéro daté de mars du magazine de pré-publication Jump SQ de Shueisha laissent à penser que le manga To Love Darkness (To Love-Ru Darkness) de Kentaro YABUKI et Saki HASEMI serait dans sa phase finale.

En effet, l’accroche diffusée dans le magazine parle d’un “climax” à paraître dès le prochain numéro, laissant à penser que l’histoire en arriverait à sa conclusion. Il ajoute même ces phrases de teasing« Rito le troublé prend une décision! », « En choisira-t-il une ? Ou un harem (le paradis) ? »
Le Jump SQ parle, en outre, d’un nouveau « projet secret » autour de la licence dont rien n’est encore dévoilé.

Titre important pour l’éditeur Shueisha, la série à déjà été imprimée à plus de 14 millions d’exemplaires.

To Love Darkness est la suite du shônen manga To Love Trouble, pré-publiée depuis 2010 dans le Jump SQ alors que la première série l’a été dans le Weekly Shônen Jump.

En France, le manga est édité chez Delcourt/Tonkam.

SYNOPSIS
Retrouvez l’univers de To Love et le quotidien mouvementé de Rito dans cette nouvelle série ! Momo et Nana, les petites sœurs de Lala, ont intégré le lycée Sainan. Et Momo a un projet secret : elle veut transformer Rito en obsédé sexuel et lui constituer un harem… afin que toutes ses prétendantes soient heureuses avec lui ! D’un autre côté, une ennemie mystérieuse semble vouloir se servir d’Ombre Dorée pour tuer notre pauvre héros. L’énigmatique Méa arrivera-t-elle à convaincre l’ancienne tueuse professionnelle de reprendre du service ?

To Love Darkness 17

Price: EUR 6,99

(0 customer reviews)

3 used & new available from EUR 6,99

Source : ANN

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner