Publicité


Accueil / Actualité / Actualité Manga / Le manga KochiKame se termine au Japon

KochiKame
©Osamu AKIMOTO/SHUEISHA

Le manga KochiKame se termine au Japon

On le pensait éternel et pourtant KochiKame (Kochira Katsushika-ku Kameari kôen-mae hashutsujo), le shônen manga de Osamu AKIMOTO, va se terminer à son tome 200.

C’est le 17 septembre prochain, après 40 ans de publication, que le volume 200 paraîtra chez Shueisha simultanément à la parution du dernier chapitre publié dans le Weekly Shônen Jump n°42 ont annoncé les responsables de l’éditeur japonais lors d’une conférence de presse.

Le tome 200 sera vendu au tarif de 700 yens H.T. et contiendra 400 pages. Une édition limitée contenant, en plus, un character-book de 180 pages, est aussi prévue pour 900 yens H.T.

KochiKame 200

Le tirage total des 199 premiers tomes s’élève à 150 millions d’exemplaires.

Culte au Japon, KochiKame est un titre inédit chez nous.

Annonce de la fin de parution de KochiKame
Annonce de la fin de parution de KochiKame

KochiKame 40th

Source : Marco06




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

3 commentaires

  1. Beau Record. Mais est-ce que Golgo 13 va le dépasser? Nous verrons dans 3 ans.

  2. Vous dîtes que vos revenus publicitaires baissent mais vous avez-vu la taille de vos articles ?
    Je ne désactive pas adblock pour quelques menu lignes.

    • Nous avons produit, rien que cette semaine, 50 articles différents et totalisons 3.800 papiers dont des dossiers, des interview et des reportages depuis notre lancement il y a 24 mois.
      De plus, les news Japon que nous publions demandent un réel investissement financier.
      Croire que le web est un endroit où l’information est purement gratuite est un leurre et votre comportement n’est rien d’autre que néfaste pour la pérennité des sites d’information. On ne peut pas profiter sans contrepartie. Refuser l’abonnement Premium est une chose mais activer son AdBlock et s’en vanter en est une autre…

Laisser un commentaire