Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Le manga “A nos amours” de Jean-Paul NISHI chez Kana !

Publicité

Mon Petit - Yome wa France-jin

Le manga “A nos amours” de Jean-Paul NISHI chez Kana !

C’est lors d’un événement réservé à la presse que Kana a dévoilé l’arrivée à son catalogue du manga humoristique A nos amours (Mon Petit – Yome wa France-jin) de Jean-Paul NISHI (A nous deux Paris).

Pré-publié dans le magazine Feel Young de Shodensha entre 2015 et 2016, ce titre tranche de vie comptant deux tomes au Japon narre avec beaucoup d’humour les différences culturelles Japon/France via les relations entre le mangaka et sa femme, Karyn NISHI-POUPEE (journaliste Japon à l’AFP), de leur rencontre à la naissance de leur enfant.

Si les précédentes œuvres de l’artistes (A nous deux Paris, Paris le retour, Paris toujours !) étaient parues aux Editions Philippe Picquier, c’est donc Kana qui s’occupera de cette dernière.

Le premier tome français de A nos amours paraîtra le 17 mars 2017, pour 12€.

Jean-Paul NISHI et Karyn NISHI-POUPEE
Jean-Paul NISHI et Karyn NISHI-POUPEE, photo : Keitaro Horiuchi

SYNOPSIS
Jean-Paul Nishi, auteur japonais, nous raconte dans ce manga tranches de vie sa rencontre avec sa future épouse Karen, une Française. Avec beaucoup d’humour et d’autodérision il dépeint la vie de couple, le mariage, la grossesse, la naissance du bébé et les anecdotes des mois passés à s’occuper du nourrisson à la maison, pendant que sa femme part travailler. C’est aussi l’occasion pour lui d’aborder toutes ces petites différences culturelles et normes sociales françaises qui étonnent, voir déstabilisent nos amis Japonais.

A nos amours , tome 1

Price: EUR 12,00

3.5 étoiles sur 5 (2 customer reviews)

7 used & new available from EUR 8,01

Source : Kana

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner