Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / L’éditeur japonais Kodansha en conflit avec Amazon

Publicité

Kodansha

L’éditeur japonais Kodansha en conflit avec Amazon

Après le retrait unilatéral de plus de 1000 titres issus du catalogue de Kodansha de la part d’Amazon Japon dans son service d’abonnement numérique Kindle Unlimited, l’éditeur japonais a formulé une réclamation auprès du géant américain qui semble dépassé par le succès rencontré par son offre.

communique-kodansha-amazonEn août dernier, Amazon lançait le service Kindle Unlimited qui permet l’accès illimité aux utilisateurs à plus de 120.000 ouvrages (et plus d’un million de publications étrangères) pour 980 yens par mois, parmi les catalogues de plusieurs éditeurs dont Kodansha et Shogakukan.

Dans sa réclamation, Kodansha se plaint de cette décision prise sans concertation aucune par le distributeur nord-américain de retirer certains titres sans l’en informer en premier lieu. C’est pour cette raison, que la maison d’édition japonaise lui demande de reconsidérer ce choix, laissant sentir en filigrane un certain malaise vis à vis de la gestion faite par Amazon de ce service.

En parallèle, l’éditeur Kobunsha a, lui aussi, annoncé qu’Amazon avait enlevé de son service 550 de ses publications sans communication aucune.

Selon le Wall Street Journal, qui cite une source du milieu de l’édition japonaise, Amazon paierait un bonus de fin d’année pour chaque utilisateur ayant lu 10% d’une publication proposée, en plus des versements de base. Selon la même source, les mangas, magazines et recueils photos auraient commencé à disparaître du service à la mi-août, soit quelques jours seulement après son lancement.
Le Japan Times ajoute qu’Amazon aurait signifié aux éditeurs que son budget aurait été dépassé suite à la lecture de titres pour lesquels ils n’avaient pas prévu la forte demande, ce qui pourrait expliquer la situation actuelle…

Amazon a informé, dans un email, le Wall Street Journal que les titres proposés faisaient l’objet d’une « rotation régulière et pouvaient apparaître et disparaître » du catalogue, une chose qui, selon le géant, est commune à tout type de média soumis à un abonnement.

 Kindle Unlimited

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Un commentaire

  1. Weaper

    « oh non, la lecture numérique de manga est trop populaire. tuons là » –Amazon
    c’est un peu toute l’histoire de ce type de service avec diverses raisons hallucinantes en amont…

Laisser un commentaire

banner