Publicité


Accueil / Actualité / Actualité Manga / L’éditeur de The Promised Neverland : « On vient d’arriver à la moitié de l’histoire »

Yakusoku no Neverland
YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

L’éditeur de The Promised Neverland : « On vient d’arriver à la moitié de l’histoire »

C’est aujourd’hui, dans une interview au site Mantan-Web, que l’éditeur du manga The Promised Neverland (Yakusoku no Neverland) de Posuka DEMIZU et Shirai KAIU nous apprend quelques secrets de fabrication de la série.

Ainsi on apprend au travers de cet entretien que :

Yakusoku no Neverland

    • Entre le moment où l’éditeur à reçu les premiers crayonnés (nêmu) du scénariste (Shirai KAIU) et le lancement de la série, il s’est passé environ trois ans car il a fallu trouver le bon dessinateur ainsi que s’occuper de tous les aspects de la série (idée, univers, personnages, scènes importantes, etc…) ;
    • Même si ça a pris trois années, le concept et le cœur de la série, les personnages où encore certaines scènes sont restés identiques aux idées initiales du scénariste ;
    • Sur ces trois ans, une année a servi à l’éditeur et au scénariste à poser les bases de la série et une et demie à trouver le dessinateur. Ensuite, il leur a fallu, à tout les trois, six mois pour le design général et le chara-design des personnages ;
    • Ce qui a pris du temps aussi, c’est l’apparence des démons. La dessinatrice a apporté dix sortes de design différents pour ceux-ci et donc choisir le bon à pris du temps ;
    • Depuis le début, le scénariste souhaitait que d’un coup d’œil on remarque la « différence » de ce manga et que cette série devienne, plus que n’importe quelles autres, un vrai « shônen » du Weekly Shônen Jump ;
    • Au niveau de la pré-publication, la série vient de rentrer dans un nouvel arc. Concernant l’histoire du manga, on vient d’atteindre la moitié ;
    • Cette année et l’année prochaine, l’éditeur et les deux auteurs vont faire leur maximum pour que la série devienne de plus en plus intéressante et souhaitent, sous des formes différentes, transmettre l’aspect unique de la série ainsi que ses points forts.

D’après cette interview, on peut donc dire que si tout se passe normalement, la série compter au total 16 ou 17 volumes reliés. On peut aussi en déduire que le manga va avoir droit à une, ou plusieurs, adaptations (animé, film, drama ?).

Au Japon, le manga est pré-publié dans le magazine Weekly Shônen Jump des éditions Shûeisha et compte sept volumes reliés dont le tirage total est de 3,3 millions d’exemplaires. Le tome 8 est prévu le 4 avril prochain.
Par ailleurs, la série fût classée première au classement Kono Manga ga Sugoi 2018, a remporté le 63ème Prix du manga Shôgakukan dans la catégorie « Garçon » et est nominé pour le Prix Manga Taishô 2018.

En France, le premier tome est prévu le 25 avril prochain chez Kazé, pour 6,79€.
Le second est, lui, annoncé pour le 27 juin, le troisième pour le 22 août, le quatrième pour le 24 octobre et le cinquième pour le 28 novembre.

SYNOPSIS
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Source : Mantan Web




A propos de Marco06

Marco06
Correspondant permanent de Manga Mag au Japon

Un commentaire

  1. Ce manga est juste exceptionnel. Je n’ai plus ressenti de telles émotions depuis SNK. Et encore je me demande si je ne préfère pas the promised neverland c’est dire l’intensité de ce manga. En tout cas je suis content de la vitesse de sorties des tomes, un tous les 2 mois c’est super. Hâte de l’avoir dans ma mangatèque !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.