Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Le Monde de Ran (Ran to Haiiro no Sekai) chez Black Box

Dossier Boichi

Publicité

Ran to Haiiro no Sekai 4

Le Monde de Ran (Ran to Haiiro no Sekai) chez Black Box

Le manga Le Monde de Ran (Ran to Haiiro no Sekai) vient d’être annoncé chez l’éditeur Black Box.

Manga en 7 volumes de Aki IRIE, pré-publié dans les magazines Fellows! et Harta, c’est « un monde à mi-chemin entre celui des magical girls et de Ranma 1/2 » selon l’éditeur.

Les trente premières personnes qui pré-commanderont l’intégralité de la série sur le site de l’éditeur (76,30€) obtiendront une plaque métallique  reprenant une illustration du manga avec la dédicace de l’artiste. Les précommandes seront ouvertes du 6 janvier a 29 février et la plaque limitée à 30 exemplaires.
Les livraisons des volumes auront lieu en avril pour les tomes 1 à 4, et en juin pour les 5 à 7.

Ran-to-Haiiro-no-Sekai-1 Ran to Haiiro no Sekai 4

Ran-to-Haiiro-no-Sekai-illustration

SYNOPSIS
La famille URUMA pourrait être une famille comme les autres mais ses membres possèdent des pouvoir magiques spécifiques. Depuis des générations, ces pouvoirs se transmettent ainsi qu’une mission : protéger le monde réel de cette magie.
Ran, la fille cadette, peut par exemple se transformer en adulte en enfilant ses baskets préférées, le grand frère en loup, le père en corbeau et la mère peut invoquer les forces de la Nature.
Mais l’éloignement de la mère, occupée aux quatre coins du monde, pèse sur la jeune Ran qui aimerait la voir plus souvent. Elle tente donc souvent de s’échapper de sa condition d’enfant, ce qui lui vaut parfois quelques soucis. Heureusement, son père et son frère sont toujours à ses côtés pour veiller sur elle.

Source : Black Box




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner