Publicité


Accueil / Actualité / Actualité Manga / Le gouvernement japonais demande officiellement le blocage de sites de contenus illégaux

Le gouvernement japonais demande officiellement le blocage de sites de contenus illégaux

Alors que l’on apprenait il y a quelques jours que le gouvernement japonais envisageait le blocage de sites de contenus pirates, le journal Mainichi Shimbun rapporte que le gouvernement aurait officiellement demandé aux fournisseurs d’accès à Internet du Japon de bloquer l’accès aux sites web hébergeant des mangas piratés, des magazines numérisés et plusieurs autres contenus protégés par le droit d’auteur.

La demande en question n’est pas une mise en demeure auprès de FAI nippons mais une sollicitation volontaire de blocage des accès. Le gouvernement prévoit, tout de même, de légiférer en 2019 pour élargir la portée du blocage des sites. La loi actuelle sur le blocage de sites s’applique uniquement à la pornographie infantile.

L’exécutif japonais aurait indiqué qu’il ciblait particulièrement trois sites : Mangamura, AniTube! et MioMio, ajoutant que s’il découvre de nouveaux sites pirates, il mettra en place un organe de consultation composé de fournisseurs d’accès et d’experts pour décider de la meilleur manière de répondre à la problématique. Selon le journal Mainichi Shimbun, le site Mangamura attirerait plus de 100 millions de visiteurs chaque mois.

Source : Anime News Network




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

2 commentaires

  1. Pas malin de mettre les liens vers ces sites 🙂

  2. L'amateur d'aéroplanes

    Les liens sur les deux premiers sites sont déjà HS. Il reste ce dimanche matin seulement MioMio qui propose des animés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.