Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Interview croisée : Masashi KISHIMOTO (Naruto) x Yoshihiro TOGASHI (Hunter x Hunter)

Publicité

Yoshihiro Togashi x Masashi Kishimoto

Interview croisée : Masashi KISHIMOTO (Naruto) x Yoshihiro TOGASHI (Hunter x Hunter)

Dans le second numéro du magazine Shônen Jump GIGA (nouvelle formule du Shônen Jump Next), en plus des nombreuses séries dont les lecteurs japonais pouvaient se délecter, est publiée une interview croisée passionnante entre les mangakas Masashi KISHIMOTO (Naruto) et Yoshihiro TOGASHI (YuYu Hakusho, Hunter X Hunter) partagée par sandman du forum Arlong Park et par le site Yonkou Productions.
Longue de neuf pages dans le magazine, elle déborde d’informations dont nous vous proposons un résumé.

Shonen Jump GIGA 2
Shônen Jump GIGA 2

Le nom des personnages

Durant l’entretien, Yoshihiro TOGASHI signifie qu’il devait parfois expliquer le nom de ses personnages, la série TV ayant quelques ratés. Il pense que ce n’est pas vraiment un problème puisque même certains noms de personnages d’Akira TORIYAMA (Dragon Ball) pouvaient paraître un peu obscurs et difficile, pour des japonais, comme Bulma ou Trunks.
Dans la même idée, Masashi KISHIMOTO signifie que ses lecteurs n’ont pas hésité à l’enguirlander lorsqu’il a expliqué que les noms de certains de ses personnages étaient basés sur des adjectifs japonais tels que darui (las, fatigué), omoi (important, sérieux) et karui (léger, simple).

TOGASHI garde toujours en tête qu’il doit faire en sorte que ses personnages aient une personnalité propre et non pas juste un vague “il est intelligent”. Par exemple, dans ses fiches, il va même jusqu’à détailler précisément à quel moment du récit ses personnages s’énervent.
De son côté, KISHIMOTO explicite les points faibles de ses personnages pour que les lecteurs compatissent avec eux et ne les voient pas seulement comme des méchants.

TOGASHI explique que dessiner un manga de combat comme Hunter X Hunter ou Naruto est très difficile de nos jours puisque le public analyse les compétences et pouvoirs des personnages en détail, ce qui les mène à découvrir quelques contradictions…

TOGASHI a décidé de faire apparaître énormément de personnages dans le dernier arc en date du manga (L’auteur fait allusion à des chapitres qui ne sont pas encore parus en France – ndlr) car il voulait savoir ce qu’il pourrait faire et ce qui se passerait dans une situation aussi chaotique, un peu comme ce qu’a fait Eiichiro ODA dans One Piece (A priori, l’auteur parle de l’arc de la grande guerre, dit “Marineford” – ndlr).
S’il n’a pas explicité la fin de la partie de balle au prisonnier au début de l’arc Greed Island, c’est parce qu’il pensait que les pouvoirs d’Hisoka suffisaient à expliquer qu’il perde et qu’il survive quand même.

Les œuvres qu’ils lisent et regardent

Yoshihiro TOGASHI pense qu’il est extrêmement important de lire beaucoup de mangas et de romans pour dessiner un bon manga. Il explique que, pour lui, il faut lire et relire une œuvre jusqu’à l’assimiler complètement sinon, il parait impossible de réutiliser des éléments dans sa propre œuvre.
Cet exercice ne se limite pas aux mangas qui plaisent à l’auteur, car il préconise aussi de lire et d’analyser des titres que l’on considère comme mauvais ou que l’on aime pas.

Quant à lui, Masashi KISHIMOTO explique qu’il relit régulièrement ses mangas favoris tels qu’Akira ou Ghost in the Shell et revoit ses films préférés (Usual Suspects, Forrest Gump et Little Miss Sunshine) encore et encore sans se lasser. Il est aussi toujours revigoré en regardant en boucle le trailer de DmC Devil May Cry.

Akira Edition Originale 1 Ghost in the Shell 1 The Usual Suspects

Le long-métrage préféré de TOGASHI n’est autre qu’Alien, mais le film qu’il regarde le plus souvent est Prince des Ténèbres de John CARPENTER. Il apprécie aussi beaucoup 28 Jours plus tard de Danny BOYLE. En ce qui concerne le manga, l’auteur est impressionné par le talent (créatif) de dessinateur et de conteur d’Hirohiko ARAKI (NdlR : auteur de Jojo’s Bizarre Adventure) et apprécie beaucoup Reiko The Zombie Shop de Rei MIKAMOTO.

diamond-is-unbreakable-01 Prince des Ténèbres Reiko The Zombie Shop 1

Le travail de mangaka

TOGASHI dit que ceux qui veulent devenir mangaka devraient se concentrer sur une chose : proposer une bonne histoire. C’est quelque chose de plus important que les dessins qui s’améliorent automatiquement avec le temps, surtout pour les auteurs publiant de façon hebdomadaire.
Il est d’ailleurs impressionné par le niveau des dessins de Masashi KISHIMOTO malgré les deadlines chaque semaine.

KISHIMOTO signifie qu’il est exténué par son travail sur Naruto, c’est pour ça qu’il ne veut rien dessiner dans l’immédiat.
Il ajoute qu’il pense que c’est important pour les lecteurs de ressentir de la compassion et d’autres émotions pour les personnages de manga. Par exemple, la souffrance de Naruto venait de son isolement (il n’avait pas de parents ni d’amis) et pas juste parce qu’un roi maléfique le tourmente…
Il se prépare en ce moment même pour son prochain manga, pour lequel il a commencé les recherches et a rassemblé du matériel même s’il n’avait encore rien dit à son éditeur jusqu’à très récemment. Il aimerait donner quelques informations sur ce titre au public avant la fin de l’année 2016.

Lorsque Yoshihiro TOGASHI était plus jeune, il ne réalisait pas qu’il était bon en dessin. Ce n’est que quand son professeur a proposé ses œuvres pour une exposition qu’il l’a compris. KISHIMOTO a, lui aussi, vécu une expérience similaire lorsqu’il était à l’école primaire.

TOGASHI nous apprend qu’il a toujours été impressionné par le talent d’Hayao MIYAZAKI pour dessiner des vêtements qui volent au vent. Alors que l’auteur souffrait d’une tendinite, il a donné tous les détails possibles pour les vêtements des membres du Zodiaque (groupe de personnages importants dans Hunter X Hunter – ndlr), et ce sont ses assistants qui les ont dessinés.

TOGASHI désire dessiner beaucoup de choses différentes. Il n’aurait jamais imaginé que la publication du manga Hunter X Hunter durerait si longtemps. Il explique qu’il souhaite dessiner un manga de combats de cartes comme Yu-Gi-Oh! après la fin de sa série actuelle même s’il a déjà fait quelque chose dans le même genre avec l’arc Greed Island.

L’auteur d’Hunter X Hunter a remarqué que les dessinateurs de manga qui débutent pensent souvent qu’il est important de dessiner de manière réaliste mais, pour lui, ce n’est pas vraiment nécessaire. Par contre, il est capital de faire en sorte que le lecteur soit accroché par ce qui se passe et surtout, il leur conseille de copier énormément d’autres dessins pour s’entraîner.
Cependant, lorsqu’il dessine, un “autre lui-même” dans sa tête l’engueule continuellement en lui disant  : « Tu peux dessiner mieux que ça ! »

Enfin, il explique qu’il n’avait pas prévu de faire de Hiei un ami de Yusuke dans YuYu Hakusho. C’est un conseil de son éditeur qui l’a mis dans une situation délicate. S’il avait prévu de le faire depuis le début, il ne lui aurait jamais fait autant d’yeux partout sur le corps tant c’est long et difficile à dessiner !

En France, Naruto de Masashi KISHIMOTO et Hunter X Hunter de Yoshihiro TOGASHI sont, tous deux, édités chez Kana.

Naruto 1 Naruto T71 Hunter X Hunter T30 Hunter X Hunter T32

Hunter X Hunter, tome 1

Price: EUR 6,85

4.8 étoiles sur 5 (11 customer reviews)

29 used & new available from EUR 3,00

Naruto, tome 1

Price: EUR 3,00

4.7 étoiles sur 5 (27 customer reviews)

86 used & new available from EUR 0,01

Source : Yonkou Productions




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Un commentaire

  1. Toujours sympa ce type d’interview!!

Laisser un commentaire

banner