Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Glénat confirme passer tous ses mangas en fabrication souple

Publicité

Photo : Glénat

Glénat confirme passer tous ses mangas en fabrication souple

Depuis quelques temps dans nos chroniques nous faisons état d’un changement pas très heureux de fabrication dans les nouveautés mangas de l’éditeur Glénat. Malgré tout, certains titres conservaient leur papier d’origine… mais ceci va prochainement changer.

Glénat MangaC’est dans un communiqué publié sur son site officiel, nommé « Glénat Manga, à votre écoute », que l’éditeur grenoblois a officialisé la chose : « parce que nous souhaitons vous proposer vos mangas au plus près des versions originales japonaises, nous avons donc décidé d’entamer une nouvelle époque et de passer l’ensemble de nos séries sur le nouveau papier ».

Longtemps imprimé sur un papier blanc épais de bonne facture que Glénat qualifie aujourd’hui de « rigide », les mangas de l’éditeur, nouveautés comme séries en court, seront imprimés sur « papier souple et crème » dès l’an prochain. Seront donc prochainement concernés des titres comme One Piece ou Bleach qui avaient jusqu’alors échappé à ce traitement.
C’est officiellement pour se « rapprocher des ouvrages japonais » que ce changement s’opère, mais il est difficile de comprendre ce choix tant les papiers utilisés dans les versions japonaises sont qualitativement inférieurs à ce que nous connaissons en France…

L’éditeur conclue avec un « nous travaillons sans cesse à améliorer nos ouvrages afin de rendre vos lectures agréables » qui peut paraître quelque peu incongru tant la fabrication actuelle est décriée par nombre de lecteurs.
C’est finalement après la fermeture de l’imprimeur Hérissey, chez qui Glénat imprimait en masse, que la qualité de fabrication de ses titres à commencé à décliner pour nous proposer, aujourd’hui, des volumes extrêmement souples se pliant comme un rien.

Si on peut entendre l’argument économique derrière ce choix, lire que c’est un choix visant « à améliorer » les ouvrages dans une information nommée « à votre écoute » est pour le moins… troublant. Toujours est-il que l’éditeur de Dragon Ball, One Piece et Chi joue le jeu de la transparence auprès de ses lecteurs, et ça c’est tout de même un très bon point.
Les lecteurs de Glénat semblent, d’ailleurs, partagés sur la question, certains se réjouissant de l’annonce sur la page Facebook officielle quand d’autres semblent déplorer ce choix. L’éditeur signifiant même, en réponse à un internaute, que « le papier fin est […] très attendu par les fans de One Piece »

glenat-ecoute

Gunnm Mars Chronicle Vol.01

Price: EUR 7,60

4.2 étoiles sur 5 (8 customer reviews)

11 used & new available from EUR 7,45

Source : Glénat

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

13 commentaires

  1. Très curieux même si en soi, c’est vrai que sur one piece, on a souvent vu dans leurs newsletters et sur la section dédiée à la série de leur forum, des gens réclamer du papier plus souple.

    Après quand je vois des commentaires insultants limite haineux sur leur FB sur la news en question, je trouve ça pathétique, les gars sont jamais contents 🙁 j’attendrai de voir le résultat en janvier avant de râler (si il y a lieu de le faire) même si a priori je suis pas très optimiste.

    Après le truc qui me dérange, c’est l’argument qu’on nous sert à toutes les sauces dès qu’il y a un changement « pour faire comme les japonais/se rapprocher des versions japonaises », ça présage rarement du bon.

    Ce que je comprends pas c’est que certains éditeurs (kana, doki doki, kazé) arrivent à faire des tomes ayant un bon équilibre entre souplesse et rigidité, sans que le papier soit trop fin ou trop transparent (dans la majorité des cas), c’est donc possible.
    Affaire à suivre…

  2. À suivre la logique de rapprochement de l’édition originale, on va bientôt avoir des format 17 x 23 cm. C’est bien cela le format de publication japonais ?

  3. Génial, du papier plus fin, on avait vraiment besoin de ça…

  4. Le pire, c’est qu’ils disent dans les commentaires de leur post sur facebook que ce changement de papier leur coûtera autant que le papier actuel. Qui va croire ça sérieusement ? Ils vont n’utiliser qu’un seul papier et donc commander plus de papier et le payer moins cher forcément…

    Je suis un peu dégouté de voir des séries que je suis changer de qualité de papier aussi brutal. Bleach qui se termine dans 4 tomes, ils auraient pu faire un effort pour que la qualité reste la même.

    Après on s’étonne que les gens rechignent à acheter, si c’est pour se foutre de la gueule du client…

  5. Bien, ça a le mérite d’être clair.

    *Fait ses comptes.*

    Je n’ai en ce moment que deux séries chez Glénat en ce moment, et elles sont suffisamment anecdotiques que je puisse m’accommoder de ça.
    En revanche, exit la perfection de GitS (si elle est de bonne qualité, je prendrai celle de Dark Horse USA) et probablement pareil pour Akira. Qu’ils utilisent ce genre de papier même pour leurs artbooks est assez difficile à admettre.

  6. « Glénat », si tu changes 5 lettres, ça donne « escroc ». Coïncidence ? Je ne pense pas.

  7. Moi j’aime bien ce côté hyper souple m’enfin…

  8. C’est vrai que c’est bien de leur part de jouer la transparence et de ne pas nous laisser découvrir cela l’année prochaine. Comme dit plus haut je trouve cela dommage pour les séries bientôt terminées et puis Berserk en version souple… j’ai quand même un petit pincement au coeur.

    Je trouve cela curieux aussi car dans une newsletter Glénat avait dit (je ne sais plus si c’était pour One Piece ou une autre série) que les ayant-droits japonais obligeaient à ce que le premier tirage soit fait en « rigide » et que c’était lors des tirages suivants que cela pouvait changer. Visiblement ce n’est plus de rigueur.

    S’il n’y a pas d’impact sur les prix je suis tenté d’y voir une solution adoptée par l’éditeur pour ne pas augmenter ses tarifs, le signe que ça ne va peut-être pas si fort que ça chez Glénat ?

    • Je pense que Glénat a vraiment un problème de mise en valeur de son catalogue, auquel l’entreprise commence à remédier. Ainsi, l’éditeur a annoncé la sortie de nouvelles éditions pour Akira, Ghost in the Shell, Gunnm, ce qui est une bonne chose. En revanche, les retards accumulés sur la réédition d’Akira et ces problèmes de papier sont autant de mauvais points; selon moi, ces séries ont acquis un statut à part qui justifie des éditions impeccables, et Glénat n’a pas voulu aller au bout de cette démarche: si je prends le premier tome de la master edition de Blame! publiée par l’éditeur américain Vertical Inc, le papier et l’impression sont irréprochables, mais ça a un prix: le format est plus grand, mais il faudra débourser environ 25€ par volume sur une série qui en compte six, soit un total de 150€ pour une série qui coûtait au total 70€ chez Glénat à l’époque.

      Est-ce à dire qu’en France il n’y a pas de marché pour des éditions exigeantes et plus chères ? Peut-être, peut-être pas, mais c’est au consommateur de faire le tri: s’il parle plusieurs langues (et a donc le choix « d’aller voir ailleurs »), à lui de privilégier le produit en adéquation avec ses besoins.

      Comme je le disais plus haut, pour des séries qui me tiennent à cœur et dont l’édition française n’est pas à la hauteur, je n’hésiterai pas un instant à privilégier une édition en Anglais si elle s’avère meillerue. Parce que j’ai la possibilité de le faire.

      • Merci pour ce retour, Ano. 🙂

        J’ai moi aussi « succombé » à la Master Edition pour Blame! Comme tu le dis ça a un coût mais niveau qualité c’est top. Jusqu’à présent je ne me tournais vers les versions US qu’exceptionnellement mais ton message me fait repenser ma position. Surtout si ce que fait Glénat venait à être suivi par d’autres éditeurs à l’avenir…

  9. Le papier souple je connais ça en Italie, c’est moins sympa à mon gout mais surtout les mangas là-bas sont vendus entre 4 et 5€ neufs. Pas sûr que Glenat baisse le prix de ses mangas avec ce changement de papier…

Laisser un commentaire

banner