Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Cinéma / Un film live pour Terraformars

Publicité

Un film live pour Terraformars

Le seinen manga de Kenichi TACHIBANA et de Yû SASUGA, Terraformars, va se voir adapté en film live.

Produite par Warner Bros. Japon, c’est le 29 avril 2016 (durant la fameuse golden week) que sortira, dans les salles obscures japonaises, cette adaptation avec des acteurs du célèbre manga de science-fiction.

C’est le réalisateur Takashi MIIKE, connu pour nombre de réalisations bien barrées, qui sera aux commandes.

A noter que casting international du manga a entièrement été japonisé pour coller aux acteurs 100% nippons du film. Sont présents à l’affiche du long-métrage : Hideaki ITÔ,Emi TAKEI, Takayuki YAMADA, Shun OGURI, Kane KOSUGI, Rinko KIKUCHI, Masaya KATO, Eiko KOIKE, Mariko SHINODA,Kenichi TAKITÔ, Rina ÔTA, et Rila FUKUSHIMA.

terraformars_movie_poster terraformars_movie_poster 2

terraformars_cast

Le manga qui a inspiré ce film est actuellement en cours de parution, en France, chez Kazé Manga.

SYNOPSIS : MANGA
La population terrienne en constante augmentation épuise toujours plus les ressources de sa planète. Seule solution pour éviter l’extinction : faire proliférer sur Mars l’unique forme de vie capable d’endurer son environnement et de le rendre habitable… le cafard.  
An 2599 : la terraformation entre dans sa phase finale et les rampants doivent maintenant être exterminés. À bord du vaisseau spatial “Bugs 2″, quinze jeunes gens venus des quatre coins du globe, et génétiquement modifiés en vue de cette tâche, s’apprêtent à atterrir sur Mars. Ils ignorent encore tout du sort de leurs prédécesseurs disparus en tentant de remplir la même mission… Et si la théorie de l’évolution ne s’appliquait pas qu’à l’Homme ?

Source : ANN

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Un commentaire

Laisser un commentaire

banner