Accueil / Actualité / Actualité Manga / Une édition “Shueisha Jump Remix” pour To Love Darkness au Japon

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

To Love Darkness Shueisha Jump Remix

Une édition “Shueisha Jump Remix” pour To Love Darkness au Japon

Alors que l’édition régulière du manga To Love Darkness (To Love-ru Darkness) de Kentaro YABUKI et Saki HASEMI s’est terminé au Japon en avril dernier avec la parution du tome 18, Shueisha ajoute son harem manga star dans la collection “Shueisha Jump Remix”.

Cette réédition du manga, qui fut pré-publié entre 2010 et 2017 dans le magazine SQ Jump, comptera neuf volumes reliés (contre dix-huit auparavant), dans un format approchant celui de l’édition habituelle mais avec de nouvelles couvertures signées Kentaro YABUKI reprenant les personnages féminins du titre en maillot de bain, ainsi qu’une pagination doublée.
La première couverture est consacrée au personnage de Momo Belia Deviluke, la seconde le sera à Mikan Yuki, la troisième à Nana Astar Deviluke et la quatrième à Méa Kurosaki.

Le premier tome de cette édition « budget » de To Love Darkness est paru ce 8 décembre pour 617 yens H.T.

La collection “Shueisha Jump Remix” est une édition spéciale à prix réduit des titres majeurs des publications Jump.

To Love Darkness 1 Shueisha Jump Remix

En France, To Love Darkness est édité chez Delcourt/Tonkam.

SYNOPSIS
Retrouvez l’univers de To Love et le quotidien mouvementé de Rito dans cette nouvelle série ! Momo et Nana, les petites sœurs de Lala, ont intégré le lycée Sainan. Et Momo a un projet secret : elle veut transformer Rito en obsédé sexuel et lui constituer un harem… afin que toutes ses prétendantes soient heureuses avec lui ! D’un autre côté, une ennemie mystérieuse semble vouloir se servir d’Ombre Dorée pour tuer notre pauvre héros. L’énigmatique Méa arrivera-t-elle à convaincre l’ancienne tueuse professionnelle de reprendre du service ?

Source : Comic Natalie




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.