Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Manga / Black Box veut éditer ARIA The MASTERPIECE, Aishite Knight et Violence Jack en français

Dossier Boichi

Publicité

Black Box veut éditer ARIA The MASTERPIECE, Aishite Knight et Violence Jack en français

Comme à son habitude, l’éditeur Black Box sonde son public via les réseaux sociaux pour se positionner sur des séries à éditer prochainement. En ce début d’année 2017, il s’intéresse à Aria de Kozue AMANO via son édition deluxe ARIA The MASTERPIECE, Violence Jack de Go NAGAI (déjà évoqué par le passé) et à une réédition de Aishite Knight de Kaoru TADA.

L’édition ARIA The MASTERPIECE a débuté sa parution en 2016 au Japon et se compose de 7 volumes doubles reprenant les 2 tomes d’Aqua et les 12 d’Aria avec de nouvelles illustrations de couvertures  réalisées par Kozue AMANO pour l’occasion et l’intégralité des pages couleurs reproduites.
Si Black Box devait l’éditer, ce serait donc une « édition deluxe » en tirage limité pour 16,90€.

Violence Jack de Go NAGAI est sur les tablettes de Black Box depuis un certain temps, et l’éditeur revient à la charge pour évoquer son souhait d’éditer le titre en 18 volumes de 400 pages chacun environ.
L’édition imaginée devrait regrouper la saison un (7 volumes japonais) et la saison deux (31 volumes). Chaque tome devrait être proposé à un prix de 15,90 € (équivalent à 2,5 volumes japonais), en grand format.

Côté Go NAGAI, Black Box parle aussi d’éditer le manga Shin Mazinger Zero (en 9 volumes dessinés par Yûki YOGO) et Jeeg (Kôtetsu Jeeg, dessiné par Tatsuya YASUDA).

Enfin, Black Box souhaiterait proposer une réédition du shôjo manga Aishite Knight (Lucile, Amour et Rock’n Roll) de Kaoru TADA, paru précédemment chez Tonkam.
L’éditeur parle d’une « édition collector », on ne sait pas si c’est une version grand format des 7 tomes du titre ou sa version Bunko en quatre volumes.

Si une de ces séries vous intéresse, n’hésitez pas à vous manifester sur la page Facebook de l’éditeur.

Source : Black Box




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner