Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / [Vidéo] Moyoco ANNO, la femme d’Hideaki ANNO (Evangelion), narre les aventures du studio khara et de son mari !

Publicité

[Vidéo] Moyoco ANNO, la femme d’Hideaki ANNO (Evangelion), narre les aventures du studio khara et de son mari !

La mangaka Moyoco ANNO (Chocola & Vanilla), femme du réalisateur Hideaki ANNO, narre avec humour les péripéties de son mari quant à la fondation du studio khara (Rebuild of Evangelion) dans une série de strips que le dit studio a animé dans un court métrage.

Cet animé de presque 10 minutes et nommé Yoiko no Rekishi Anime: Ôki na Kabu (Kabu) met en scène les personnages de Réalisateur-kun (alias Hideaki ANNO) et Barboteuse (Moyoco ANNO) issus du manga Kantoku Fuyuki Todoki de l’auteure.

L’histoire narrée dans cet épisode revient, par une métaphore légumineuse, sur ce qui a amené Hideaki ANNO / Réalisateur-kun a monter le studio khara, insatisfait de la production ambiante et de la gestion de la production via une conversation avec Moyoco ANNO / Barboteuse.
On y découvre que le réalisateur à choisit le mot grec khara (χαρά), qui signifie “joie”, pour son « petit jardin ».
Alors que Réalisateur-kun plante quelques graines de navets et avec un travail acharné, il récolte en 2007 un navet du nom de Evangelion : 1.0 You Are (Not) Alone. C’est alors qu’il plante de nouvelle graines qui deviendront Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance puis Evangelion: 3.0 You Can (Not) Redo
On voit même Hayao MIYAZAKI rendre visite à Hideaki ANNO / Réalisateur-kun, blessé pendant la production de Evangelion: 3.0, et se voir proposer un rôle pour le film Le Vent se Lève (Kaze Tachinu)

© 2017 Moyoco Anno / Cork All Rights Reserved.
©Moyoco Anno / Cork / khara

Source : Anime News Network




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner