Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Actualité / Actualité Japanime / Un long-métrage annoncé pour No Game, No Life

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

No Game, No Life
©Yuu Kamiya, PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION MEDIAFACTORY/NO GAME NO LIFE PARTNERS

Un long-métrage annoncé pour No Game, No Life

Après son adaptation en série animée, No Game, No Life, le light novel de Yû KAMIYA, va se voir adapté en long-métrage.

No Game, No Life

C’est durant l’événement MF Bunko J Summer School Festival que l’annonce a été faite.
A ce stade, pas d’information sur l’équipe ou le studio en charge, la date de diffusion ou l’histoire adaptée, mais ces infos ne devraient pas trop tarder.

No Game, No Life Movie

Publié au Japon depuis 2012 par Media Factory, le light novel compte, pour l’heure, huit volumes (le neuvième est attendu fin août).

La série TV produite en 2014 par le studio Madhouse est disponible, en France, chez ADN.

SYNOPSIS : NO GAME, NO LIFE
Sora et Shiro, frère et sœur passionnés de jeux vidéo et incroyablement doués, se sont élevés au rang de légende urbaine tant ils restaient invaincus, mais ils ne sont aux yeux du monde extérieur que des NEETs et des Hikikomoris. L’apparition de Teto, un jeune garçon se faisant appelé « Dieu », va changer le cours des choses. Loin du monde réel considéré comme un « jeu pourri », Teto entraîne nos deux héros dans un univers parallèle où la violence est proscrite et où tout conflit se règle par une partie de jeu. Des 16 peuples vivant là-bas, les « Humains » sont les plus faibles. Suite à de trop nombreuses parties perdues, leur terre et leur nombre sont presque réduits à néant. Grâce à leur talent, Sora et Shiro pourront-ils inverser la tendance et sauver les Humains ?

Source : ANN




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner